Aller au contenu principal

La contractualisation en viande bovine obligatoire depuis le 1er janvier 2023.

Les lois issues des États généraux de l'Alimentation et de l'Agriculture (Egalim) continuent de se déployer. Les ventes en matière de viande bovine doivent désormais faire l'objet d'un contrat écrit, y compris pour les bovins issus du cheptel laitier.

© FRANCE AGRIMER/IDÈLE D'APRÈS INOSYS-RÉSEAU D'ÉLEVA

Lancée en 2022 pour les bovins issus du troupeau allaitant, la contractualisation s'applique aux bovins laitiers depuis le 1er janvier 2023 : vaches de réforme laitières, jeunes bovins laitiers et mixtes, races croisées. Ainsi, comme pour les autres filières, chaque producteur doit proposer à son client un contrat qui prévoit les modalités de leurs relations : les conditions de livraison, la qualité, la durée du contrat, la formule de détermination du prix, les clauses de renégociation, les procédures et délais de paiement. En l'absence de proposition de l'éleveur, le négociant peut faire lui-même une proposition de contrat. A noter que pour les ventes à une coopérative, la coopérative a dû adapter ses statuts ou son règlement intérieur de telle sorte que les obligations de la loi Egalim soient respectées et qu'elle en ait informé ses adhérents. A charge pour l'organisation de producteurs ou la coopérative de négocier un contrat avec son ou ses clients.

 

UNE FORMULE A NEGOCIER

Quant au prix, il doit tenir compte des coûts de production. C'est-à-dire qu'il doit être calculé selon une formule à négocier entre les parties, sachant que le coût de production doit faire partie de cette formule. Il ne s'agit pas du coût de production de l'éleveur lui-même. Des indicateurs sont produits régulièrement par l'Institut de l'élevage. Ils évaluent le coût de production d'un kilo de viande dans les diverses catégories d'animaux permettant de rémunérer un éleveur à hauteur de 2 Smic. Ces indicateurs établissent un prix de revient en euros selon les catégories d'animaux avec, selon la catégorie, une conformation de référence. Les écarts liés à la conformation sont appliqués d'après le différentiel historique constaté sur la période 2012-2022. Ils sont validés au niveau national par les représentants de toutes les familles de l'interprofession des viandes (Interbev). Ils sont publics et peuvent servir de base au prix de vente des animaux. Cela vaut aussi bien pour les animaux « viande » que pour les animaux « laitiers ».

 

EXONERATIONS

Des exonérations existent à ce dispositif. Elles concernent les ventes sur les marchés en vif, les ventes de reproducteurs, la vente directe aux consommateurs, les acheteurs dont le chiffre d'affaires est inférieur à 100 000 EUR et les producteurs dont le chiffre d'affaires est inférieur à 10 000 EUR dans la catégorie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole