Aller au contenu principal

Vers un GIP compensation collective agricole

Pour que la Normandie ne s'appauvrisse pas au niveau agricole, des mesures sont mises en place.

© ©DR
En France, quelques 80 000 hectares de terres agricoles sont grignotés chaque année par l'urbanisation. Pour freiner le phénomène, une nouvelle mesure s'est glissée dans la loi d'avenir pour l'agriculture de 2014 : la compensation collective agricole. La dernière session de la chambre d'agriculture de Normandie a délibéré en faveur de la création d'une association de préfiguration à un GIP (groupement d'intérêt public) normand Compensation collective agricole adossé à la Caisse des dépôts et consignations.
Dans la réflexion sur la consommation du foncier, la construction d'un groupement d'intérêt public aurait pour objectif de réduire la consommation des terres agricoles aux réels besoins, favoriser le développement de projets créateurs de valeur ajoutée pour l'agriculture normande et éviter une sous-évaluation des mesures compensatoires à mettre en oeuvre. Le principe de ce GIP Compensation collective agricole a été rappelé aux élus : éviter la consommation de terres ou la réduire ou compenser ses impacts sur l'économie agricole. Il est reconnu l'existence d'un préjudice collectif économique qui n'est pas réparé par les indemnisations individuelles versées aux exploitants. Plusieurs dossiers en Normandie, dont ceux de la zone d'activité économique Grande campagne Est en Seine-Maritime (commune de Port Jérôme sur Seine) poussent les collectivités à demander la création rapide d'un GIP.
UNIFORMISATION À L'ENSEMBLE DES DÉPARTEMENTS
La chambre régionale a travaillé sur une méthode d'évaluation de la perte de valeur ajoutée et une démarche est en cours de finalisation avec la DRAAF pour la mise en place d'une note de cadrage au niveau régional. Le but est d'uniformiser la méthode à l'ensemble des départements.
Les délais de création étant assez longs pour la création du GIP (arrêté préfectoral nécessaire), la chambre se dirige donc vers une association de préfiguration pour ne pas perdre trop de temps. Cette association aura le rôle de mettre en place la gouvernance du GIP, élaborer le cahier des charges, affiner le catalogue de mesures compensatoires et la mise en place de prestations ponctuelles.
Les montants affectés à la compensation seront affectés à un projet favorable à l'économie agricole, au plus près du lieu impacté.
Le modèle économique du GIP est à fiabiliser dans les prochaines semaines. Il pourrait s'orienter vers une adhésion des membres et des prestations ponctuelles auprès des maîtres d'ouvrage. Pour bénéficier de la compensation, il faudra que les terres aient été agricoles dans les trois dernières années.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole