Aller au contenu principal

Vers un développement des biocarburants pour approvisionner les engins agricoles et le BTP.

Le gouvernement propose aux producteurs de biocarburants et aux utilisateurs de carburants non routiers un développement des biocarburants pour approvisionner les engins agricoles, forestiers et du bâtiment. Il annonce le lancement d'un nouveau carburant issu de la biomasse pour ces utilisations en 2024.

Le gouvernement annonce le lancement d'un nouveau carburant issu de la biomasse pour ces utilisations en 2024.
Le gouvernement annonce le lancement d'un nouveau carburant issu de la biomasse pour ces utilisations en 2024.
© TG

Nouveau développement en vue pour les biocarburants. Le jeudi 26 octobre, une cinquantaine de représentants de la filière des biocarburants et de leurs utilisateurs potentiels étaient réunis à Bercy, conviés à une réunion de travail par les ministres de l'Agriculture, de l'Économie, et de la Transition énergétique. Cela « afin d'évoquer le développement de la filière biocarburant et les perspectives d'accès à la ressource pour les filières des bâtiments et travaux publics (BTP), de l'agriculture, de la filière forêt-bois et du transport », a commenté un communiqué cosigné par les trois ministères après la réunion. Cette réunion de travail fait notamment suite à une demande des secteurs concernés par l'augmentation progressive, jusqu'en 2030, des tarifs du gazole non routier (GNR). Il va sans dire que la filière de production de biocarburants la plus concernée par ces développements futurs est celle du biodiesel, donc la filière oléagineuse.

 

L'ELECTRICITE HORS CHAMP POUR LES TRACTEURS ET LE BTP

« Le gouvernement a voulu ainsi répondre, par cette première réunion de travail, aux questionnements du secteur agricole et forestier et du BTP sur ce sujet, pour lequel les alternatives électriques ne sont pas applicables », a précisé à Actuagri Guillaume Le Gonidec, chargé des travaux agricoles et environnementaux à la Fédération nationale des entrepreneurs des territoires (FNEDT). En effet, a-t-il calculé, il faudrait 22 tonnes de batteries pour un tracteur moyen si l'on voulait absolument recourir à l'électricité pour les machines agricoles, en l'état actuel des technologies. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a convenu « qu'il ne peut pas y avoir de transition écologique dans les domaines de l'agriculture et du bâtiment sans les biocarburants ».

Un nouveau carburant, le GNR XTL

Les trois ministres ont indiqué que les filières de l'agriculture, de la forêt et des engins lourds de chantier ont été « retenues parmi les filières prioritaires dans l'accès à long terme aux carburants issus de la biomasse ».

Afin de faciliter son utilisation par les engins agricoles et de chantier, sera créé en 2024 « un nouveau carburant décarboné pour les usages non routiers, le GNR XTL ».

Maintenant, la mise en oeuvre de cette politique nécessitera d'autres réunions de travail. Il s'agira de fixer les modalités économiques, fiscales et règlementaires, confirme-t-on tant dans la filière oléagineuse (au titre de la production de biodiesel) que chez les utilisateurs (dont Jeunes Agriculteurs).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole