Aller au contenu principal

Vaccination FCO : prévoir 60 jours entre vaccination et envoi des animaux.

La fièvre catarrhale ovine (FCO) est une maladie virale touchant les ruminants domestiques et sauvages. Cette maladie strictement animale n’affecte pas l’Homme et n’a aucune incidence sur la qualité sanitaire des denrées (viande, lait, etc). Toutefois, ses répercussions économiques peuvent être importantes, directement (les animaux infectés peuvent présenter des signes cliniques) ou indirectement (par la fermeture de marchés étrangers).

© PIXABAY

La nouvelle loi de Santé Animale européenne (LSA) (Règlement UE 2016/429) devrait s’appliquer le 21 avril 2021. Cette règlementation vient modifier un grand nombre de dispositifs actuellement en vigueur, notamment par rapport à la gestion de la FCO et aux exigences sanitaires liées aux échanges vers un autre Etat membre. Les accords bilatéraux existant entre la France et certains pays de l’Union Européenne (notamment l’Italie et l’Espagne) seront abrogés à cette date. Pour rappel, la France continentale n’est pas indemne vis-à-vis des sérotypes 4 et 8 et sans programme d’éradication obligatoire.

Les dispositions présentées ci-après seront applicables à partir du 21 avril 2021 et ne concernent pas les mouvements intra-France, ni les mouvements vers les Pays-Tiers.

La LSA définit comme règle de base pour l’envoi d’animaux aux échanges la vaccination contre la FCO. Ainsi l’envoi d’animaux depuis la France continentale vers n’importe quel Etat Membre sous couvert de vaccination peut se faire suivant deux modalités :

 

• Vaccination contre les sérotypes 4 ET 8 depuis au moins 60 jours

Les animaux (ayant l’âge minimal) doivent être valablement vaccinés contre les sérotypes 4 ET 8 depuis au moins 60 jours avant leur départ vers l’Etat Membre.

A noter qu’il n’est plus nécessaire de vacciner les femelles gestantes avant la mise à la reproduction pour le sérotype 8.

En pratique : dans la majorité des cas, la première injection devra donc avoir lieu au moins 81 jours avant le départ. Par exemple pour pouvoir envoyer des animaux avec la garantie de la vaccination le 21 avril 2021, ces derniers devront avoir reçu leur première injection de primo-vaccination au plus tard le 30 janvier 2021 et donc la deuxième injection au plus tard le 20 février (primo-vaccination classique avec deux injections à 3 semaines d’intervalle, voir spécification du vaccin utilisé).

 

• Vaccination effective (mise en place de l’immunité) + PCR négative

Les animaux doivent être vaccinés contre les sérotypes 4 ET 8 et une PCR (dont le résultat doit être négatif) doit être réalisée au moins 14 jours après la mise en place de l’immunité vaccinale.

En pratique : le délai de cette mise en place est précisé dans la notice du vaccin. Elle est généralement de 21 jours ce qui fait un délai d’au moins 35 jours entre la dernière injection de primo-vaccination et le départ possible des animaux aux échanges soit dans la majorité des cas au moins 56 jours à partir de la première injection de primo-vaccination pour un vaccin ayant deux injections à 21 jours d’intervalle.

Remarque : le cas général prévoit aussi des modalités liées à l’immunité naturelle des animaux (suite infection). Cependant les analyses de laboratoires à mettre en œuvre (séroneutralisation) sont coûteuses, complexes et ne peuvent pas se faire en routine. Ces modalités ne sont donc pas présentées.

Pour plus d’infos : Interbev Normandie : 02.31.77.16.98 / accueil@interbevnormandie.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole