Aller au contenu principal

Une piscine pour soulager les tendons des chevaux.

Lundi 31 août, sur le site de Goustranville (14), le Cirale* inaugurait Kinesia, une nouvelle unité de soin et de recherche clinique en kinésithérapie et rééducation fonctionnelle du cheval. Elle précède le transfert des filières équines de l’École nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA), prévu en 2023.

La piscine panoramique de 50 mètres en forme de U du nouveau centre de soin en kinésithérapie et rééducation
fonctionnelle du cheval Kinesia à Goustranville.
La piscine panoramique de 50 mètres en forme de U du nouveau centre de soin en kinésithérapie et rééducation
fonctionnelle du cheval Kinesia à Goustranville.
© DR:

Une piscine de 50 mètres en forme de U, une fosse vitrée pour observer les mouvements des membres du cheval pendant la nage : c’est l’équipement le plus spectaculaire du nouveau centre de soin Kinesia sur le site du Cirale* à Goustranville. Un ancien trotteur français a fait la démonstration lundi 31août, lors de l’inauguration, en plongeant dans la piscine, unique au monde, spécialement dédiée aux chevaux. Un marcheur sous l’eau, un solarium et un traitement laser ou ondes de choc complètent la nouvelle offre de soin en kinésithérapie et rééducation fonctionnelle du cheval. Cet « équipement hors-norme », selon les termes de Christophe Degueurce, directeur de l’EnvA* est dédié autant au soin qu’à la recherche.

 

SOIN ET RECHERCHE

« La piscine permet de faire travailler le cheval au point de vue musculaire et respiratoire en soulageant ses tendons », détaille Fabrice Audigié, directeur du Cirale. Les chevaux subissent de nombreux problèmes tendineux et articulaires que la nage peut aider à rééduquer. « Le cheval est remis progressivement au travail, de manière douce ». Le centre recevra des chevaux, sur l’avis de vétérinaires, pour le soin et la rééducation, à la suite de lésions de l’appareil locomoteur. La piscine pourra aussi être utilisée dans le cadre d’une remise en forme, ou mise à disposition pour des séances de nage pour des entraînements.

Avec une capacité réduite (six boxes), le Cirale ne compte pas concurrencer les centres de soin privés. « Notre objectif est d’évaluer les effets de ces traitements, mieux les comprendre et mettre en place des protocoles de soins, sur une base scientifique ». C’est le sens de la fosse d’observation qui permet aux cliniciens du centre d’observer et d’évaluer les effets de la nage sur les muscles et les articulations du cheval. Le marcheur sous l’eau (aqua-trainer) qui renforce la musculature est équipé de vitres pour la même raison.

« Observer les processus, donner un nouvel élan à la recherche sur la nage et l’hydrothérapie, sortir de l’empirisme », résume Christophe Degueurce. D’un montant de 1,7 million d’euros, le centre Kinesia a été financé par la Région Normandie, le Département du Calvados, le Fonds privé Éperon et l’État.

 

CAMPUS ÉQUIN INTERNATIONAL

Le projet de développement du site, piloté par le syndicat mixte Normandie équine vallée, doit permettre en 2023 le transfert des filières équines de l’École nationale vétérinaire d’Alfort, basée à Alfortville en région parisienne, ce qui représente 80 à 100 étudiants par an. L’école Blondeau devrait aussi ouvrir son centre de formation normand. Le site, d’une superficie de 6 500 m2 et dont la conception a été confiée au groupe Franc Architectures, accueillera aussi les représentants et les entreprises de la filière. Au total, le site de Goustranville verra ses effectifs passer de 50 à 250 personnes.

Sur 10 hectares, l’ensemble des bâtiments, dessinés « comme une grande propriété » par les architectes, prévoit notamment la construction d’un centre hospitalier universitaire vétérinaire des équidés, d’un amphithéâtre connecté permettant de réaliser des enseignements cliniques à distance, d’un espace « vie et entrepreneuriat », de logements étudiants et la réhabilitation et l’extension de locaux dédiés à la recherche pour l’Anses.

 

* Cirale : Centre d’imagerie et de recherche sur les affections locomotrices équines, pôle équin normandde l’École nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole