Aller au contenu principal

Une journée au coeur du salon.

Suivez-nous dans les allées du salon de l’agriculture #SIA2020, au Parc des expositions à Paris.

© E.P.

10 heures. Arrivée au pavillon 3, « produits et saveurs de France ». Les dix régions sont représentées et mettent à l’honneur les produits du terroir français. Les stands de la Normandie dévoilent les produits agricoles des cinq départements : Orne, Manche, Calvados, Seine-Maritime et bien-sûr Eure. L’espace Normandie Innovation,tenu par des élèves d’Unilasalle, présente aux visiteurs le Farmbot, robot autonome maraîcher, l’aquaponie et des produits biosourcés fabriqués à base de lin, tels qu’un skate-board, une raquette de tennis, de ping-pong ou encore des pailles en paille « La perche ». Zoom sur le stand eurois : Amandine Fouquet de Trouville la Haule fait déguster ses frites. Fabrice Esprit est là pour présenter « l’esprit normand » de ses produits au lait de vache et Laëtitia Dumont représente la race limousine avec la viande de sa ferme saint-aubinoise.

 

INAUGURATION DU STAND NORMANDIE

11 heures. L’effervescence se fait sentir. Journalistes et politiques sont au rendez-vous. L’inauguration du stand Normandie est attendue en présence d’Hervé Morin, président de la Région, de Sébastien Windsor, président des chambres d’agriculture, de Pascal Lehongre, président du département de l’Eure et des présidents des autres départements, de Gilles Lievens, président de la chambre d’agriculture de l’Eure ainsi que de ses homologues des départements voisins. La venue du Vernonnais Sébastien Lecornu, ministre chargé des collectivités territoriales, fait du bruit.

Au programme : tour d’horizon et visite gustative des différents stands, sous les flashs des photographes. Cette pérégrination gourmande se termine par les discours de Sébastien Windsor puis d’Hervé Morin. « L’environnement et la production [agricole] ne sont pas incompatibles », déclare Hervé Morin. Leurs discours s’accordent sur le fait qu’il faut « axer l’accompagnement des agriculteurs vers une transition économique et environnementale. »

L’ambiance bat son plein. Les stands tenus par les producteurs sont remplis de visiteurs, tous en quête d’une gourmandise à déguster, dans la convivialité et la bonne humeur.

13 heures. Découverte du pavillon 2, « Cultures et filières végétales ». L’immense moissonneuse-batteuse Claas fait son effet auprès des petits et grands. Les enfants attendent avec impatience de grimper dans ce monstre des champs ! Passage devant le stand de la plateforme Miimosa avec son slogan « l’agriculture et l’alimentation de demain se financent aujourd’hui ». Un agriculteur de l’Eure, Christophe Guicheux, a été invité à parler de son métier sur le stand Passion Céréales, outil de communication de la filière.

 

EN DIRECT DES RINGS

13 heures 45. Immersion au pavillon 1, le coeur du salon. « L’agriculture vous tend les bras » : les animaux sont en bonne place. Passage au ring des ovins, en espérant trouver des éleveurs eurois. Mais difficile de se trouver dans cet immense hall où la circulation est moins facile à cette heure. Le long de l’allée de prestige,les vaches et taureaux de toutes les races se pavanent. Le grand ring bovin attire la foule. Cette fois-ci, ce sont les visiteurs qui regardent passer les vaches au CGA. Cet après-midi, c’est la race Prim’Holstein qui est en concours. Une femelle, PLKHesitation du Gaec Christal représente l’Eure. Elle terminera huitième dans la catégorie 5ème lactation.

14 heures 30. Suivant les allées empruntées par les visiteurs, les éleveurs emmènent leurs vaches à la traite. Cette étape est appréciée des visiteurs. Il faut jouer des coudes pour apercevoir quelque chose ! Le stand Réussir, groupe de presse agricole auquel votre journal fait partie, a trouvé un emplacement de choix au pavillon 1. L’occasion de rencontrer journalistes et commerciaux. Enfin, le meilleur pour la fin, la rencontre avec Idéale et son veau, la vache égérie du SIA 2020. Le public se presse autour de la star du salon pour emporter un selfie comme souvenir de cette nouvelle édition !

Les 16 premiers produits eurois médaillés du SIA

-Ferme des peupliers (Flipou) : 1 en or avec fromage frais faisselle nature ; 4 en argent avec fromage frais lissé nature, yaourt au lait de vache brassé fraise, yaourt au lait de vache ferme aromatisé citron, yaourt au lait de vache sur lit d’abricot ; 3 en bronze avec yaourt au lait de vache ferme aromatisé vanille, yaourt au lait de vache sur lit de fruits rouges, fromage frais aromatisé vanille.

-Elevage bio du Vexin normand (Flipou) : 1 en argent avec yaourt au lait de vache ferme nature et 1 en bronze avec yaourt au lait de vache ferme aromatisé vanille.

-Ferme du Beffroi (Gravigny) : 1 en argent avec yaourt au lait de vache sur lit d’abricot.

-Brasserie de Sutter (Gisors) : 2 en argent avec bière blanche de blé et bière ambrée de haute fermentation et 1 en bronze avec bière blonde de haute fermentation.

-Volailles Adrien Labrouche (Verneuil-sur-Avre) : 1 en or pour poulet fermier label rouge blanc.

-Distillerie Busnel (Cormeilles) : 1 en bronze avec pommeau de Normandie de 3 ans et plus.

Suite au prochain numéro...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
Participez au programme Giverni.

Les bovins sont capables d'acquérir une résistance aux strongles de l'intestin et de la caillette. Peut-on mettre en évidence…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole