Aller au contenu principal

Une délégation des Jeunes Agriculteurs de l'Eure en congrès national à Saint-Malo !

Le congrès national du syndicat Jeunes Agriculteurs s'est tenu du 6 au 8 juin dans la Cité corsaire. Un rendez-vous annuel immanquable pour faire le point sur l'année écoulée et définir les orientations du mandat en cours. Cette année, le rapport d'orientation abordait les changements climatiques et les adaptations nécessaires de nos modèles agricoles. Retour sur trois jours de travaux...

La délégation euroise au congrès de Saint Malo.
La délégation euroise au congrès de Saint Malo.
© © Mathilde Aubin

C'est sous un magnifique soleil breton que 500 jeunes agriculteurs venus de toute la France se sont rendus au 56e congrès national de Jeunes Agriculteurs, qui se tenait du 6 au 8 juin à Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine. Denis Phiquepron et Christophe Chopin, co-présidents de Jeunes Agriculteurs de l'Eure, Stéphanie Guicheux, secrétaire générale ainsi que Romain Loiseau et Marion Lievens représentaient le département de l'Eure au sein de la délégation normande.

Le congrès s'est ouvert le mardi après-midi avec l'adoption des rapports d'activités et financier, ainsi qu'un point d'étape sur les actualités du mandat. La journée du jeudi était consacrée à l'étude du rapport moral sur le thème de l'optimisation des compétences des élus au sein de notre réseau. La journée s'est poursuivie par la séance des amendements au rapport d'orientation qui s'attelait cette année aux changements climatiques et aux nécessaires adaptations de l'agriculture. Jeunes Agriculteurs souhaitent que les installations de demain puissent intégrer une adaptation aux changements climatiques afin de favoriser des modèles d'exploitations durables. La réduction de l'impact sur l'environnement, l'adaptation des techniques culturales ou encore la réduction des gaz à effet de serre en agriculture ont notamment été abordées. Le débat entre les régions s'est cristallisé autour de la méthanisation agricole en mettant en cause les impacts et les dérives que cela pourrait engendrer sur certains territoires. Après de nombreux débats, le rapport d'orientation 2023 a finalement été adopté par la majorité des congressistes.

Le congrès s'est terminé jeudi matin par l'accueil mouvementé du ministre de l'Agriculture Marc Fesneau. Les congressistes souhaitaient dénoncer les attaques incessantes envers le métier et réclamaient des actes concrets à la place des beaux discours du gouvernement.

Romain et Marion, pour qui c'était le premier congrès, ont vécu une expérience enrichissante et formatrice et Marion ajoute « c'est un temps fort du réseau JA auquel j'ai été ravie de participer, car ce sont de vrais moments de convivialité et d'échanges. Grâce au congrès, j'ai beaucoup appris des représentants des autres régions et cela m'a permis de mieux comprendre les problématiques qui existent partout sur le territoire. » En effet, le congrès est un événement majeur pour notre syndicat, qui permet de créer du lien entre les représentants de la région, de défendre des positions régionales sur des sujets majeurs, mais aussi de tisser des liens avec de jeunes agriculteurs issus de la France entière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Alexandre Lhermeroult et son père ont mis trois ans à sortir le bâtiment de terre.
La Ferme des Houlettes mise sur la vente directe.
Patrick et Alexandre Lhermeroult ont ouvert une boucherie-charcuterie pour garantir la qualité de la naissance à l'assiette.
"Je ne pars pas nostalgique, ce n'était pas mieux avant. Des problèmes, il y en a toujours eu, des solutions également", a conclu Alexandre Quillet.
À la CGB Eure : le combat syndical et scientifique continue.
"Stop aux distorsions de concurrence, à la concurrence déloyale et aux importations massives de sucre en provenance d'Ukraine".…
Une consommation de vin en baisse de 2,6 % par rapport à 2022.
Vin : production et consommation mondiales en baisse.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production et la consommation de vin…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole