Aller au contenu principal

Une canne à pschitt pour soigner les vaches en toute sécurité.

Pour le bien-être de ses vaches et sa sécurité, Nicolas Vaudron remporte le 3e prix du concours Trucs et Astuces 2021 organisé par les Chambres d'agriculture de Normandie.

Nicolas Vaudron a remporté le 3e prix du concours Trucs
et Astuces 2021.
Nicolas Vaudron a remporté le 3e prix du concours Trucs
et Astuces 2021.
© DR.

Les agriculteurs sont des touches à tout. Ils doivent s'adapter à toutes les situations et concevoir eux-mêmes des équipements nécessaires pour travailler le plus confortablement possible et en toute sécurité. C'est le cas de Nicolas Vaudron, salarié agricole sur l'exploitation de son père à La Chapelle-Gauthier. En plus de la polyculture, la famille élève une soixantaine de vaches laitières. Avec un père bricoleur qui a décroché, voici quelques années, le 5e prix pour un racleur innovant et le 2e prix pour des cages à veaux du concours Trucs et Astuces, le jeune agriculteur s'est penché sur la problématique du traitement des dermatites sur les onglons : « c'est un champignon qui pousse apparemment avec l'humidité. Pour soigner cette maladie, il faut appliquer un antibiotique par aérosol. On cherche tous des solutions pour éviter de se mettre derrière la patte. C'est dangereux, car un coup est vite parti et peut être très grave ».


« Je ne peux plus utiliser mon vélo »

Nicolas Vaudron pense tout de suite à une perche. Seulement, le prototype est trop lourd. Alors, il part sur la base d'une béquille en aluminium : « j'y ai adapté un support pour la bombe, un ressort, une poignée et un câble de mon vélo. Je ne peux plus rouler avec [rires]. Au final, j'ai une canne légère et précise. Je l'utilise quotidiennement pour le bien-être des vaches. Dix secondes et le traitement est fait. Elles ont moins mal. C'est gagnant pour les deux côtés ».

 

Face à une soixantaine de candidats

C'est son père qui l'incite à s'inscrire au concours Trucs et Astuces 2021 organisé par les Chambres d'Agriculture de Normandie : « sur internet, il fallait décrire le projet et envoyer des photos. Des organisateurs sont venus valider la candidature avant de passer devant un jury régional. A priori, il y avait une soixantaine de concurrents. Cela me fait vraiment très plaisir. J'ai aimé m'engager dans ce challenge. Au final, mon père est plus content que moi », s'amuse l'éleveur, qui pourra aller passer un week-end à Cabourg avec son amie. Maintenant, avec un brevet bloqué pendant deux ans, la canne à pschitt sera-t-elle industrialisée ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole