Aller au contenu principal

Un propriétaire de cueillette rassuré.

Rencontre avec Patrick de Wever, agriculteur à Pithienville.

Patrick de Wever propose fruits et légumes à la cueillette, à Pithienville.
Patrick de Wever propose fruits et légumes à la cueillette, à Pithienville.
© DR:

Monsieur de Wever, vous allez finalement pouvoir ouvrir votre cueillette au public !

C’est un vrai soulagement que l’obtention de cette dérogation. Depuis le confinement particulièrement, j’ai en tête le rôle important que, nous, agriculteurs avons à tenir en proposant une nourriture de qualité à nos compatriotes. J’aurai très mal vécu psychologiquement de ne pouvoir servir tous nos clients après toute l’énergie et le coeur mis dans la production des fruits et légumes cette année encore.

 

Que se serait-il passé sans cette dérogation ?

Il y aurait eu beaucoup de pertes face à l’impossibilité de récolter avec nos moyens propres les fruits et légumes qui partent habituellement avec la cueillette. Les grandes surfaces n’auraient d’ailleurs pas pu absorber cette offre.

 

A quoi vous attendez vous dans cettepériode particulière ?

Cela fait plus de trente ans que nous sommes ouverts et nous pensons ouvrir la cueillette le 5 mai 2020 avec des fraises, salades, radis et rhubarbe à récolter. D’autres légumes suivront en mai (courgettes, haricots, épinards…). Nous espérons que le contexte sanitaire permettra aux eurois de prendre conscience de l’intérêt d’une production locale comme la nôtre. Nous commercialisons aussi par notre magasin de produits à la ferme : le marché de Pithienville (sur place ou à commander par internet https://www.ollca.com/evreux/boutiques/le-marche-depithienville).

 

Vous allez devoir prendre des mesures de précaution spéciales ?

Oui. Les mesures de barrière sanitaires devront être impérativement respectées à la fois par par les clients et nous. Le flux des clients devra être maîtrisé pour respecter les gestes de prévention sanitaire. Il faudra matérialiser des distances à respecter entre les personnes, limiter le nombre de personnes par foyer, respecter des distances de séparation entre les personnes et pas de croisement des personnes dans les allées. Nous devrons aussi éviter le croisement des personnes entrantes et sortantes, permettre le lavage des mains à l’entrée, fournir les emballages et afficher des consignes claires. Nous sommes déterminés à ce que tout se passe bien.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole