Aller au contenu principal

Un nouveau binôme à la tête des JA de l’Eure.

Le 2 juin 2020, à la chambre d’agriculture du Neubourg, les JA de l’Eure étaient réunis en assemblée générale statutaire dans sa version la plus réduite compte tenu du contexte épidémique.

A gauche : Victor Delavoipierre
A droite : Damien Bois
A gauche : Victor Delavoipierre
A droite : Damien Bois
© DR:

L’assemblée a procédé à l’élection d’un nouveau bureau pour les deux prochaines années. Rencontre avec le binômequi a été porté à la tête des JA de l’Eure.

Victor Delavoipierre, Damien Bois, vous voilà propulsés ensemble à la tête des JA de l’Eure !

V.D : Oui, c’est la solution qui nous a paru la plus évidente dans la mesure où nous sommes tous deux de jeunes installés et nous pensons pouvoir être complémentaires.

D.B : C’est un changement qui demandera de la coordinationen succédant à Pierre-Yves Lenormand que nous remercions pour son action. Le reste du bureau s’équilibre entre nouveaux membres et membres déjà présents, comme Christophe Chopin par exemple, qui reste secrétaire Général.

 

Pouvez-vous nous rappeler brièvement votre organisation ?

V.D : Le département est découpé en huit cantons ; ils ont élu leurs bureaux respectifs en début d’année. Mardi, le conseil d’administration JA a élu le bureau au complet.

D.B : A nos côtés, nous retrouvons deux vice-présidents : Matthieu Anthony et Cyril Vanheule, un trésorier : Denis Phiquepron, un secrétaire général : Christophe Chopin et un secrétaire général adjoint : Maxime Auber.

V.D : Nous avons également cinq commissions de travailsur l’installation et le foncier, l’élevage, le lait, la Pac et l’environnement, et enfin la communication.

D.B : Nous avons la volonté que ces commissions soient les plus efficaces possibles et elles se rapprocheront de celles de la FNSEA 27 pour des travaux en commun sur plusieurs thématiques.

 

Quelle est votre actualité des mois à venir ?

D.B : En juin, nous élirons nos représentants à l’échelle de la région Normandie. Mais les conséquences du Covid-19 perturbent nos ambitions pour 2020. Nous avions prévu notamment la tenue d’une fête de l’agriculture en septembre 2020 à Guichainville, une sorte de grand comice pour l’agglomération d’Evreux. Le projet doit malheureusement être reporté à l’année prochaine. Nous réaliserons une manifestation inter cantonale festive en plein air à la place fin août, réservée à nos membres et destinée à les fédérer, si les conditions sanitaires le permettent.

V.D : Nous avons aussi en ligne de mire l’organisation d’un forum des métiers en décembre dans l’Eure, intitulé Terre.s d’Avenir. Ce forum des métiers, organisé par JA, se tient en Normandie chaque année dans un département différent. Notre action habituelle de solidarité « sacs de blé » est maintenue avec cette année notamment des parcelles de féverolles bio sur le canton de St André ou encore du maïs dans le lieuvin. N’oublions pas non plus notre intention de faire une deuxième édition du calendrier JA pour 2021 ; la première édition a eu beaucoup de succès : appel est faitaux volontaires .

 

Pouvez vous nous rappeler les principales positions des JA de l’Eure ?

V.D : Nous orientons notre travail sur trois axes principaux : l’installation, la structuration des filières et la communication. Faciliter l’installation des jeunes en agriculture est notre moteur en agissant sur l’enseignement agricole, l’accompagnement des porteurs de projets, les aides à l’installation, la transmission et la politique foncière. JA défend des projets d’installation viables, vivables et transmissibles. Nous souhaitons peser aussi sur la structuration des filières en nous réappropriant les outils économiques de ces filières, en regroupant l’offre via des organisations de producteurs… Enfin, nous sommes convaincus qu’un agriculteur est le mieux placé pour parler de son métier et de sa passion. Nous organisons donc régulièrement des actions de communication pour promouvoir notre métier.

 

Que mettez-vous en avant pour convaincre les jeunes de vous rejoindre ?

D.B : L’ouverture d’esprit est omniprésente. Tous ceux qui souhaitent participer au collectif peuvent prendre la parole et agir dans le respect et l’écoute. Nous mettons en avant aussi l’engagement chez JA avec des valeurs d’investissement personnel, de convictions mais également les valeurs du travail collectif. Enfin, convivialité et solidarité sont des maîtres mots chez JA. Nous invitons tous ceux qui partagent nos valeurs à nous rejoindre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole