Aller au contenu principal

Un foyer d'influenza aviaire à Beuzeville.

La suspicion d'un foyer d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) dans un élevage professionnel situé à Beuzeville (27) a été confirmée mercredi 7 mars. Les opérations de dépeuplement et de première désinfection se sont déroulées dans la journée.

© DDPP 27

La DDPP de l'Eure a pris un arrêté mettant en place le zonage, protection, surveillance et zone réglementée supplémentaire.

De plus, la DDPP de l'Eure a fait le point sur les élevages impactés par ce nouveau zonage et les mesures qui s'appliquent dans les élevages professionnels.

Les mesures applicables pour les exploitations commerciales situées en zone réglementée sont les suivantes.

 

EN ZONE DE PROTECTION (ZP) / ZONE DE SURVEILLANCE (ZS)

- Visite vétérinaire +/- prélèvement officiels selon la zone et le type de production (ces visites et prélèvements sont organisés par la DDPP et payés par l'État) ;

- biosécurité renforcée pour éviter les contacts entre faune sauvage et domestique : notamment par la mise à l'abri des volailles ;

- surveillance renforcée en cours de lot afin de détecter la maladie le plus précocement possible : exploitations commerciales de palmipèdes, exploitations commerciales de gibiers à plumes anatidés, élevages commerciaux de reproducteurs et futurs reproducteurs => analyses hebdomadaires aux frais des éleveurs ;

- restriction des mouvements et interdiction des mises en place pour éviter la diffusion.

Les mesures s'appliquent à des degrés divers selon si l'élevage est en ZP ou ZS et selon le type de production.

Les demandes de laissez-passer devront être envoyées sur la boîte : ddpp-iahp@eure.gouv.fr

(notamment pour l'envoi des volailles vers l'abattoir).

 

EN ZONE REGLEMENTEE SUPPLEMENTAIRE (ZRS)

- Visite vétérinaire +/- prélèvement officiels selon la zone et le type de production (ces visites et prélèvements sont organisés par la DDPP et payés par l'État) ;

- biosécurité renforcée ;

- surveillance renforcée en cours de lot afin de détecter la maladie le plus précocement possible (exploitations commerciales de palmipèdes, exploitations commerciales de gibiers à plumes anatidés, élevages commerciaux de reproducteurs et futurs reproducteurs => analyses hebdomadaires aux frais des éleveurs) ;

- autorisation des mouvements sous condition : restrictions uniquement pour les élevages commerciaux de palmipèdes, et d'élevages commerciaux de gibiers à plumes anatidés et phasianidés (les autres types d'élevages peuvent faire circuler leurs volailles, oeufs de consommation et viandes issues d'EANA sans restriction) ;

- autorisation de mises en place sous conditions : adhésion à la charte sanitaire ou audit biosécurité favorable (réalisé après le 1er janvier 2022, par un vétérinaire, avec une grille Pulse, Eva ou Palmigconfiance) sur autorisation de la DDPP.

La DDPP prendra contact avec les élevages soumis à visite pour prise de rendez-vous.

Tous les élevages de la ZP sont soumis à visite ; pour la ZS et la ZRS, tous les élevages de palmipèdes sont soumis à visite et un échantillon aléatoire des élevages de galliformes est soumis à visite (un par carré de 9 km2).

 

DUREE DU PERIMETRE REGLEMENTE

La zone de protection ne peut être levée que si toutes les visites et prélèvements ont été réalisés, et sont favorables, et après un délai minimal de 21 jours depuis la désinfection préliminaire du foyer (le 9 mars 2023). Cette zone de protection bascule alors en zone de surveillance, jusqu'à la levée de la zone de surveillance.

La zone de surveillance et la zone réglementée supplémentaire ne peuvent être levées que si toutes les visites et prélèvements ont été réalisés, et sont favorables, et après un délai minimal de 30 jours depuis la désinfection préliminaire du foyer (le 9 mars 2023).

Plus que jamais l'application stricte de la biosécurité s'impose à tous les aviculteurs afin de protéger leurs outils de travail.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole