Aller au contenu principal

Un exosquelette pour la traite

Pour soulager les éleveurs pendant la traite, un dispositif d’assistance robotique est actuellement étudié par la chambre d’agriculture de Normandie et la MSA

L’exosquelette permet de soulager la sollicitation des
muscles de l’épaule en décomprimant l’articulation une
fois les coudes au niveau de la ligne de cœur.
L’exosquelette permet de soulager la sollicitation des
muscles de l’épaule en décomprimant l’articulation une
fois les coudes au niveau de la ligne de cœur.
© Chambre d'Agriculture Normandie

Parmi la diversité des thématiques d’expérimentations menées à la ferme de La Blanche Maison dans la Manche, on trouve la santé au travail des agriculteurs et notamment la recherche de solutions pour améliorer leurs pratiques quotidiennes.

Les périodes de traite sont de plus en plus longues avec l’augmentation de la taille des troupeaux laitiers. Elles demandent au trayeur de nombreux mouvements, répétitifs, avec les bras en posture haute.

Ces mouvements sollicitent de manière importante les épaules et le dos. A terme, elles peuvent aboutir à des troubles musculosquelettiques.

La société Gobio a développé un exosquelette appelé IP12 Skelex, un dispositif d’assistance aux travaux « bras en hauteur ».

Présenté lors des Prairiales 2019, il a suscité beaucoup d’intérêt auprès des éleveurs.

Les chambres d’agricultures de Normandie, les MSA Côtes Normandes, Haute-Normandie et Mayenne-Orne-Sarthe et la ferme expérimentale La Blanche Maison ont donc décidé de tester l’intérêt de l’utilisation de cet appareil au moment de la traite au travers du projet Exotraite.

 

ADAPTABLE A TOUTES LES MORPHOLOGIES

L’exosquelette est léger, il pèse seulement 2,7 kg. Il est très mobile et 100 % mécanique grâce à un système de lames de ressort. Il s’adapte à toutes les morphologies, que l’on mesure 1,65 m ou 1,95 m, grâce à de multiples moyens de réglages et sans gêner l’utilisateur.

Il permet de soulager la sollicitation des muscles de l’épaule et vient décomprimer l’articulation une fois les coudes au niveau de la ligne du coeur.

La force d’assistance est réglable de 0,5 kg à 3,5 kg selon l’utilisateur et le travail réalisé.

Cependant, il est à préciser que cet exosquelette est une assistance pour le travail des bras, et en aucun cas une assistance aux ports de charges.

Le projet Exotraite est une démarche exploratoire dont le but est d’évaluer l’intérêt de l’utilisation de l’exosquelette lors de la traite, les gains éventuels sur l’organisation au travail, le confort, la santé et la sécurité au travail.

L’expérimentation en cours devrait pouvoir permettre de répondre aux questions que pourraient se poser les utilisateurs : est-ce un poids supplémentaire ou est-ce confortable ? Gène-t-il la circulation dans la salle de traite, dans l’aire d’attente ou la rend-il plus efficace ? Empêche-t-il de faire certains mouvements et enfin, les douleurs sont-elles soulagées ou en provoque-t-il de nouvelles, sur d’autres zones ?

L’expérimentation qui débute à La Blanche Maison va se dérouler durant 3 mois, lors de chaque traite et sera accompagnée par la MSA. Les résultats sur l’utilité et l’adaptation de l’exosquelette à l’activité agricole et plus précisément la traite seront communiqués à la fin de l’expérimentation.

Rendez-vous dans 3 mois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Alexandre Lhermeroult et son père ont mis trois ans à sortir le bâtiment de terre.
La Ferme des Houlettes mise sur la vente directe.
Patrick et Alexandre Lhermeroult ont ouvert une boucherie-charcuterie pour garantir la qualité de la naissance à l'assiette.
"Je ne pars pas nostalgique, ce n'était pas mieux avant. Des problèmes, il y en a toujours eu, des solutions également", a conclu Alexandre Quillet.
À la CGB Eure : le combat syndical et scientifique continue.
"Stop aux distorsions de concurrence, à la concurrence déloyale et aux importations massives de sucre en provenance d'Ukraine".…
Une consommation de vin en baisse de 2,6 % par rapport à 2022.
Vin : production et consommation mondiales en baisse.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production et la consommation de vin…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole