Aller au contenu principal

Travail du sol, savoir attendre le bon moment

La météo des derniers jours a enfin conduit à une amélioration du climat. Les préparations de sol et semis pourront être éventuellement envisagés dès le ressuyage du sol.

Viser une population de 100 000 pieds /ha. Avec un
taux de levée moyen sur dix ans de 92,8 %, cela correspond Les préparations de sol et semis pourront être
envisagés dès le ressuyage du sol.
Viser une population de 100 000 pieds /ha. Avec un
taux de levée moyen sur dix ans de 92,8 %, cela correspond Les préparations de sol et semis pourront être
envisagés dès le ressuyage du sol.
© PIXABAY

Avec des cumuls de pluie conséquents depuis l’automne dernier et jusqu’à ces derniers jours, les sols peuvent être encore saturés en eau. La patience et l’observation sont de rigueur afin d’attendre des conditions favorables à l’efficacité des outils et éviter tout risque de lissage ou tassement en profondeur. Avec ces conditions climatiques, les labours d’hiver en sols limoneux ont été refermés et pris en masse ce qui ralentira d’autant plus la vitesse de ressuyage du sol.

 

PRÉPARATION DU LIT DE SEMENCES

La profondeur de travail doit être suffisante pour assurer l’affinement et le nivellement, elle ne doit pas être trop grande pour éviter notamment les risques de lissage, et les difficultés de rappui du sol. Objectif : 5 à 7 cm. L’institut technique de la betterave conseille d’adapter le nombre de passage à la situation afin d’obtenir une surface plane et régulière, une quantité de terre fine suffisante sans excès, un rappuyage suffisant et uniforme sur toute la surface travaillée (favorable à la germination, perturbe les parasites du sol ...). En conditions desséchantes (vent de nord-est), attention à limiter le délai entre les interventions de travail du sol et le semis.

 

SEMIS

Viser une population de 100 000 pieds /ha. Avec un taux de levée moyen sur dix ans de 92,8 %, cela correspond à une densité de semis de 110 000 graines /ha. Positionner les graines pour qu’elles trouvent l’humidité nécessaire à leur germination à une profondeur n’excédant pas 2,5 cm. Dans les sols sensibles à la battance une absence de pluie dans les 3 jours qui suivent les semis est recommandée. Pour le désherbage, l’ITB conseille un herbicide non sélectif : utiliser un produit à base de glyphosate avant semis en cas d’infestation d’adventices (labour reverdi, préparation d’automne, TCS) : 1 à 1,5 l /ha (glyphosate à 360 g/l) sur adventices jeunes et 2 à 3 l / ha sur plantes développées. Pour les graminées, l’utilisation d’un herbicide racinaire au semis permet, d’une part, de limiter les infestations et d’autre part de diversifier les modes d’action dans la lutte contre les graminées. Sur vulpin ou ray-gras, en présence avérée de résistance ou en situation de forte infestation, utiliser l’un des produits suivants : avant le semis : l’Avadex 480 (Triallate, groupe HRAC N) à3 l/ha en incorporation avec la dernière préparation de sol. Attention au délai de rentrée(DRE) : 24 heures ; ou après le semis, prélevée : MercantorGold (S-metolachlor, groupeHRAC K3) à 0,6 l / ha (à éviter dans les sols filtrants à cause du risque de phytotoxicité). Éviter si possible son utilisation dans les zones d’aires de captages prioritaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole