Aller au contenu principal

TéléPAC 2023 : ouverture de la campagne 2023 de télédéclaration des demandes d'aides animales.

La Télédéclaration des demandes d'aides animales est ouverte depuis le 1er janvier 2023 via le site « TELEPAC » : www.telepac.agriculture.gouv.fr. La demande doit impérativement être télédéclarée au plus tard le 31 janvier 2023 pour les aides ovines et/ou caprines et au plus tard le 15 mai 2023 pour les aides bovines.

© capture ecran : agriculture.gouv.fr/telepac-2023

CONDITIONS POUR BENEFICIER DES AIDES ANIMALES

Etre agriculteur actif :

o avoir moins de 67 ans OU avoir plus de 67 ans et ne pas avoir fait valoir ses droits à la retraite (quel que soit le régime de retraite),

o ET être assuré à l'ATEXA (contre les accidents du travail et maladies professionnelles.

 

AIDES OVINES/AIDES CAPRINES

o Seuil d'effectif engageable : 50 brebis ou 25 chèvres éligibles minimum et les détenir au 1er février 2023 (attention : aucun remplacement par des agnelles/chevrettes ne peut intervenir avant cette date).

o Durée de détention : détenir le cheptel engagé pendant 100 jours, à compter du 1er février 2023 et jusqu'au 11 mai 2023 inclus.

o Aide nouveau producteur : détenir pour la première fois un atelier ovin, depuis moins de trois ans (en tant qu'individuel ou en tant qu'associé d'une société).

o Dérogation au ratio de productivité : le ratio national de productivité n'est pas pris en compte pour l'aide complémentaire pour les nouveaux producteurs.

L'aide de base ovine est estimée à 19 EUR par animal éligible, majorée de 2 EUR pour les 500 premières brebis (application de la transparence Gaec). Une aide complémentaire de 6 EUR est accordée aux nouveaux producteurs, soit tout élevage constitué entre le 1er février 2020 et le 31 janvier 2023.

L'aide caprine est estimée à 15 EUR par animal éligible.

Pour bénéficier de l'aide de base, le demandeur doit :

- être agriculteur actif,

- déclarer au minimum 50 brebis éligibles,

- localiser les animaux en permanence.

 

AIDES AUX BOVINS : NOUVEAUTE PAC 2023

o Seuil d'effectif engageable : détenir au moins 5 unités de gros bovins (UGB) à la date de référence.

La date de référence se situe 6 mois après le dépôt de la demande d'aide qui s'effectue du 1er janvier au 15 mai. Exemple pour un dépôt au 15 mai, la date de référence sera le 15 novembre 2023.

o Eligibilité : bovins, mâles et femelles, présents sur l'exploitation à la date de référence, âgés de 16 mois ou plus à cette date et ayant été présents 6 mois ou plus sur l'exploitation.

Ces UGB sont primées dans la limite de 1,4 fois la surface fourragère (critère ne s'appliquant pas sur les 40 premiers UGB primables) de l'exploitation et de 120 UGB.

 

AIDE AUX VEAUX : NOUVEAUTE 2023

A partir de 2023, fusion des deux aides veaux sous la mère et veaux bio. Plus de distinction entre les veaux labellisables et les veaux labellisés pour un paiement unique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Alexandre Lhermeroult et son père ont mis trois ans à sortir le bâtiment de terre.
La Ferme des Houlettes mise sur la vente directe.
Patrick et Alexandre Lhermeroult ont ouvert une boucherie-charcuterie pour garantir la qualité de la naissance à l'assiette.
Une consommation de vin en baisse de 2,6 % par rapport à 2022.
Vin : production et consommation mondiales en baisse.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production et la consommation de vin…
"Je ne pars pas nostalgique, ce n'était pas mieux avant. Des problèmes, il y en a toujours eu, des solutions également", a conclu Alexandre Quillet.
À la CGB Eure : le combat syndical et scientifique continue.
"Stop aux distorsions de concurrence, à la concurrence déloyale et aux importations massives de sucre en provenance d'Ukraine".…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole