Aller au contenu principal

SYLVIE JOUIN, responsable formation, audit, conseil Labéo Normandie.

« Labéo, c’est 400 collaborateurs sur 6 sites normands. »

© DR.

Présentez-nous l’histoire de Labéo

Les laboratoires départementaux d’Alençon (61), Saint-Lô (50) et de Saint-Contest-Siège(14) deviennent en 2014, le groupement d’intérêt public Labéo (GIP). En 2017, le laboratoire départemental d’Évreux rejoint le GIP. Le regroupement de ces quatre laboratoires départementaux normands sous une marque unique Labéo, permet d’élargir le maillage territorial du GIP. Ainsi, nous pouvons proposer à nos clients des offres globales de proximité.

Nous avons poursuivi cette dynamique de développement en 2019, avec l’inauguration de notre première agence de proximité à Valliquerville (76). Enfin, nous nous apprêtons à inaugurer en avril prochain, une deuxième agence à Valognes (50) afin de renforcer notre ancrage territorial. Aujourd’hui, Labéo emploie près de 400 collaborateurs sur l’ensemble de ses six sites.

Nos domaines de compétences sont multiples : santé alimentaire, santé animale, environnement, recherche, développementet innovation. Cette pluridisciplinarité est un atout majeur pour nos clients, qu’ils soient acteurs privés ou publics, car elle permet de répondre de façon globale à leurs besoins.

 

Quels liens avez-vous avec l’agriculture ?

Le pôle santé animale Labéo propose ses services aux éleveurs, aux vétérinaires et aux particuliers. Essentiellement tournée vers les espèces équines et bovines, l’activité de santé animale s’appuie sur une équipe pluridisciplinaire qui ne néglige pas pour autant les autres espèces (petits ruminants, chiens, chats, parcs zoologiques, faune sauvage…). Nos vétérinaires, ingénieurs (biologistes etchimistes), chercheurs, techniciens spécialisés… apportent aux professionnels et particuliers amateurs, vétérinaires, éleveurs, cavaliers, industriels et autorités sanitaires, des outils de diagnostic les plus performants possibles. Notre pôle de recherche, développement et innovation nous permet également d’être au coeur des dernières avancées scientifiques.

Chaque année, les équipes de Labéo traitent plus de 700 000 échantillons. Ces analyses couvrent entre autres les domaines du suivi sanitaire régulier des cheptels (prophylaxie bovine ovine et caprine, saison de monte équine…), les dépistages lors des transactions (ventes, exportations), l’épidemiosurveillance, l’appui lors de crises sanitaires mais aussi les analyses biologiques pour des industriels du médicament ou de l’alimentation animale. Nous réalisons des audits conseils, en hygiène alimentaire et production. Nos conseils portent sur la conformité à la réglementation qualité, lejuridique. En cas de soucis avec une bactérie, nous pouvons nous déplacer, et mettre en place un plan de contrôle pour déterminer la nature et l’origine du problème et proposer des actions correctives.

 

Donnez-nous un exemple de travail avec un agriculteur ?

Avec la crise sanitaire de la Covid-19, les restaurateurs et les agriculteurs, qui parfois peuvent vendre en direct, sont intéressés par des conseils liés à la conformité de leurs étiquetages par rapport à la réglementation, c’est notamment le cas lorsqu’ils décident de mettre leurs plats sous-vide. Nous avons aidé récemment, un Gaec qui rencontrait un problème de présence de salmonelle dans sa crème fraîche.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole