Aller au contenu principal

Stratégie jeunesse et qualité chez Sevépi.

L’assemblée générale ordinaire de Sevépi s’est tenue le 11 décembre dernier à La Chapelle-Réanville. Son nouveau président, Jérôme Charpentier, a tenu un discours résolument tourné vers l’avenir.

La capacité du silo de Bréval (78) va être doublée avec
un investissement de 15 millions d’euros.
La capacité du silo de Bréval (78) va être doublée avec
un investissement de 15 millions d’euros.
© DR:

Pour la période 2018-2019, Sevépi enregistre un chiffre d’affaires de 142,9 millions d'euros en hausse de 5,2 %, une collecte totale de 461 917 t qui baisse de 10,8 %, et un résultat d’exercice qui passe de 1,6 à 1,1 millions d'euros. « Ce résultat en baisse n’est pas significatif dans notre coopérative, plutôt structurel. Lorsque nous faisons nos compléments de prix au mois de juin, ce chiffre n’est pas définitif, c’est une estimation et les comptes s’arrêtent au 30 juin. Sur 2018-2019, les rendements sont en baisse, ceux de l’été 2019 seront en hausse. Globalement l’activité se maintient  », explique Jérôme Charpentier.

Pour lui, le fait marquant de 2019 chez Sevépi est « la poursuite du développement de notre stratégie de montée en gamme, principalement avec les filières blés bio et label rouge.  » La coopérative a entamé une conversion complète de ses silos vers un stockage sans insecticides. « Nous menons ce changement de manière progressive, mais à terme c’est ce qui est visé, car la réglementation nous l’imposera.  »

En 2019, des travaux ont commencé sur le site de Bréval. « C’est là que le premier silo de stockage en blé bio a démarré il y a une vingtaine d’années. Aujourd’hui nous en avons deux sur ce site, ainsi qu’un autre à Guitry.  » Deux silos en conventionnels ont été détruits cette année sur le site de Bréval et seront remplacés d’ici 2023 par un silo avec 2 parties : conventionnelle de 20720 t et bio de 6400 t.

"Aujourd’hui nous stockons environ 4000 t en bio avec deux silos anciens à Bréval. Sur ce site cette capacité sera plus que doublée pour aboutir à environ 10 000 t, soit un investissement de plus de 15 millions d’euros pour la totalité du projet. La filière bio a augmenté de façons très importante depuis 20 ans, avec 30 % d’adhérents en plus cette année. Vu les demandes sociétales, elle ne peut que continuer à progresser. "

Le blé label rouge de Sevépi répond aussi à cette stratégie de montée en gamme. «  Nous avons commencé il y a 3 ou 4 ans. La demande des meuniers est en augmentation. C’est une filière qui va monter en puissance, puisque comme le bio elle rejoint la demande des consommateurs. » Le nombre d’adhérents certifiés en Label rouge est passé de 169 à 254 membres entre 2017 et 2019. La récolte 2018 est de 30576 t, en hausse de 6928 t par rapport à 2017. «  Même quand une partie de la production ne correspond pas aux normes du label rouge, elle peut quand même être valorisée, puisqu’elle reste sans insecticides de stockage. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole