Aller au contenu principal

SIA : deuxième participation pour Mélissandre Lehoulle.

Mélissandre Lehoulle, 23 ans, assiste pour la deuxième année consécutive au concours de boucherie inter-régions. Accompagnée de Quentin Dauplet et Yann Le Gall, elle a pour objectif, cette année, de rejoindre le podium. Rencontre.

Derrière la vitrine de la Maison Bourgeois, Mélissandre Lehoulle, 23 ans, sourire aux lèvres, s'active. Elle découpe, assemble, prépare et met en place les fameuses pièces de viande et plats préparés pour le plus grand bonheur de la clientèle, dont elle prend soin. Après les quelques mots de politesse, elle s'enquiert de la santé des personnes venues chercher leur bout de gras. "Je commence à bien connaître nos clients, en grande partie retraités", sourit Mélissandre, apprentie de la boucherie, sise rue Victor Hugo à Evreux, depuis presque deux ans.

Pâtisserie, charcuterie, boucherie...

"Au départ, je ne savais pas quoi faire. Alors, je me suis dirigée vers la pâtisserie puis, deux ans après, vers la boucherie puis deux ans de CAP charcuterie. Aujourd'hui, je suis en BP boucherie, au Val-de-Reuil, relate-t-elle. J'ai donc plusieurs cordes à mon arc, plusieurs expériences et ce que je préfère, avec le recul, c'est la charcuterie." Plats préparés, pâtés, tout y passe. Mais son point fort, c'est le boudin noir. "J'ai amélioré ma recette avec le temps", sourit-elle, sous l'œil attentif de son tuteur, Davy Bourgeois, aussi gérant de la boucherie depuis près de vingt ans. "C'est toujours un plaisir de voir des jeunes motivés à venir travailler le matin et une belle récompense de les voir réussir, confit le patron. C'est comme nos gamins, on les voit évoluer et prendre leur envol !"

Le podium ?

D'ici quelques jours, Davy Bourgeois aura de quoi être fier de son apprentie. Elle sera sur le ring porcin du Salon international de l'agriculture, à l'occasion du concours de la boucherie inter-régions, pour la deuxième année consécutive. "L'an dernier, nous étions arrivés en quatrième position pour le trophée de l'agneau", indique Mélissandre, accompagnée à la capitale par ses deux confrères, Yann Le Gall, boucher à La Ferté-Fresnel dans l'Orne et Quentin Dauplet, apprenti à Heudebouville dans l'Eure [voir article en date du 12 octobre dernier : Médaillé, Quentin Dauplet tranche la viande avec passion dans l'Eure. N.D.L.R]. "Nous espérons au moins atteindre le podium, ce serait une belle consécration", espère Mélissandre Lehoulle, déterminée à révéler ses qualités de bouchère. Durant quatre heures, lundi 26 février 2024, les trois compères s'attaqueront aux travaux de pièces de bœuf, de porc, d'agneau et de volaille, sous les yeux des spectateurs. Affaire à suivre !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Jean Puech d'Alissac.
"JA 76 aura le plaisir d'accueillir les Terres de Jim en 2025

JA 76 a remporté il y a quelques semaines l'organisation des Terres de Jim 2025. Jean Puech revient sur la candidature du…

Six installations plutôt qu’un (des) agrandissement(s).

Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d’une opération foncière inédite…

La section en plein débat.
Section lait FNSEA 27.
Le 22 mars, Benoit Gavelle réunissait les producteurs de lait. Acquis syndicaux, conjoncture, prix du lait en débat. 
Mathieu Poirier et Béatrice Hoogterp (à droite) de l'antenne de Bernay de la Chambre d'agriculture ont animé les débats.
Les GDFA phosphorent pour une agriculture ambitieuse.
Pour la première fois, les 3 GDFA (Groupes de Développement Féminins Agricoles) de l'Eure (Avre & Iton, Pays d'Ouche et…
Terre de Lin accueille le président Morin.

Hervé Morin a découvert les nombreux domaines d’activité de la coopérative Terre de Lin et sa volonté de soutenir la filière…

Gestion des aides : calendrier administratif.
PAC 2024 : deuxième année d'application de la nouvelle PAC.
Continuité de 2023, avec des dérogations sur la conditionnalité des aides.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole