Aller au contenu principal

Semer un mélange céréales-protéagineux dans une prairie dégradée.

Semés à l’automne dans des prairies ou des luzernières dégradées par la sécheresse, des mélanges céréales protéagineux peuvent apporter un complément de fourrage au printemps suivant. Des essais débutent.

Les mélanges ont été semés en octobre avec un outil de semis direct.
Les mélanges ont été semés en octobre avec un outil de semis direct.
© © CA PdlL

Les prairies ont bien souffert de la chaleur et du manque d’eau cet été. Dans les parcelles les plus dégradées, il est possible d’imaginer un sursemis de mélange céréales-protéagineux (méteil) afin de rebooster la productivité des prairies. En octobre 2021, des mélanges de triticale-vesce ou d’avoine-vesce-féverole ont été semés dans des prairies des fermes expérimentales et commerciales des Pays de la Loire et du Grand Est. Si ces espèces ont en général bien levé, elles ont vite régressé à cause de la concurrence de la prairie. « Les conditions de 2021 étaient favorables à l’herbe qui avait peu souffert l’été et bien poussé à l’automne, explique Stéphanie Guibert, chargée de mission prairies à la chambre d’agriculture des Pays de la Loire. Les mêmes essais que nous allons renouveler cette année avec des prairies abîmées montreront sûrement des résultats différents. Les éleveurs qui ont testé ces pratiques de sursemis de méteils sur prairie font le même constat : pour que ça marche, il faut que la prairie soit bien mal en point, sinon il y a la concurrence de l’herbe en place. »

 

LE METEIL LIMITE LE SALISSEMENT DES LUZERNES

Ce sursemis de mélanges céréales-protéagineux peut aussi être appliqué dans des luzernières. Des premiers essais exploratoires réalisés en Pays de la Loire ont montré des résultats encourageants. Semés mi-octobre dans de la luzerne fraîchement coupée, des mélanges à base de seigle, vesce, trèfle ou féverole ont profité de la pause hivernale des luzernes pour se développer. À la première coupe de printemps, début mai, le surplus de biomasse des méteils était de l’ordre de 2,5 tonnes de matière sèche par hectare. « Les espèces semées se sont rapidement implantées et ont limité le salissement de la luzernière, observe Stéphanie Guibert. Le seigle est une céréale précoce qui s’installe vite, mais on le retrouve également présent à la deuxième coupe. La féverole comme la vesce apporte de la richesse en protéines, mais il convient d’approfondir l’intérêt de la technique au regard des bénéfices apportés et des coûts de semences engagés. » Là aussi, des essais se poursuivent cette année

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Alexandre Lhermeroult et son père ont mis trois ans à sortir le bâtiment de terre.
La Ferme des Houlettes mise sur la vente directe.
Patrick et Alexandre Lhermeroult ont ouvert une boucherie-charcuterie pour garantir la qualité de la naissance à l'assiette.
"Je ne pars pas nostalgique, ce n'était pas mieux avant. Des problèmes, il y en a toujours eu, des solutions également", a conclu Alexandre Quillet.
À la CGB Eure : le combat syndical et scientifique continue.
"Stop aux distorsions de concurrence, à la concurrence déloyale et aux importations massives de sucre en provenance d'Ukraine".…
Une consommation de vin en baisse de 2,6 % par rapport à 2022.
Vin : production et consommation mondiales en baisse.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production et la consommation de vin…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole