Aller au contenu principal

Rencontre Ville-Campagne Normandie : un pont pédagogique à dupliquer.

L'association « Rencontre Ville-Campagne Normandie » a tenu son assemblée générale le 17 janvier dernier. « C'est une super expérience, c'est enrichissant des deux côtés », ont témoigné les ambassadeurs de l'agriculture auprès des écoliers mais aussi du corps enseignant.

Les chevilles ouvrières de l'association devant leurs outils pédagogiques. Le moulin (manuel) à farine est promis à un bel avenir. Il muscle le bras et les cerveaux.
Les chevilles ouvrières de l'association devant leurs outils pédagogiques. Le moulin (manuel) à farine est promis à un bel avenir. Il muscle le bras et les cerveaux.
© TG

Ils sont maraichers, céréaliers, liniculteurs, patatiers, producteurs de lait... Ils sont une petite cinquantaine d'agriculteurs de l'Eure (mais l'association est ouverte à tout vent normand) à prendre leur bâton de pèlerin pour porter la bonne parole d'une agriculture nourricière et respectueuse de l'environnement dans les écoles primaires ou recevoir sur leur exploitation des « déjà » consommateur qui ne font pas le lien entre un grain de blé et le pain ou les pâtes. Si les moins de 12 ans sont ciblés, le corps enseignant l'est également. « Les instituteurs doivent être super motivés pour que cela fonctionne, » appuie un des membres de l'association pendant que son voisin s'amuse « à remettre certaines pendules à l'heure » auprès des éducateurs, chargés de mission du savoir-vivre ensemble demain.

 

32 ECOLES CONCERNEES

Le 17 janvier, autour de leur présidente Anne-Laure Marteau, une douzaine de membres presque à équité homme/femme ont échangé leurs trucs et astuces pour faire monter en puissance un outil de communication pacificateur futur des relations ville-campagne. 32 écoles, publiques et privées, jouent le jeu. Une, deux voire trois rencontres au cours de l'année scolaire devant le tableau de classe ou sur l'exploitation versus étable ou champ. La première des règles, c'est la sécurité. La seconde, le ludique pour capter un maximum d'attention. Yann fait fort en promenant le veau que les enfants ont baptisé dans la cour de récréation. Pour Sophie, Aurore, Emilie, Nadège et consort, c'est atelier potage avec épluchage de légumes et dégustation, atelier mouture pour lier blé et farine, crapahutage dans une fosse de profil de sol pour constater que les produits phytosanitaires sont respectueux des vers de terre. Des nouveautés en 2023 comme l'eau en thématique principale. Les sources de l'imaginaire sont intarissables.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole