Aller au contenu principal

Régis Chopin décoré de l’ordre national du Mérite.

© TG

« Il existe dans ton ADN un gène de l’engagement qui s’inscrit dans le temps long, l’engagement d’une vie au service des autres. Tu es un homme discret, secret, doublé d’un chasseur de compétences ». Christiane Lambert (présidente de la FNSEA) a remis, le 10 juin dernier à l’issue de l’assemblée générale de la FNSEA 27, l’ordre du Mérite national à Régis Chopin. « Il est important que le maximum d’agriculteurs s’engage pour défendre les forces et les atouts de notre agriculture. Cette distinction, je la partage avec ma famille et vous tous qui m’avez accompagné », a répondu, visiblement ému, celui qui a été président de la FNSEA 27 de 2010 à 2017.

 

220 dans l’Eure

L’ordre national du Mérite est le second ordre national après la Légion d’honneur. Cinquante-huit ans après sa création, le 3 décembre 1963 par le général de Gaulle, 306 000 personnes ont été distinguées en France. Actuellement, au niveau national, on comptabilise 185 000 membres, dont 220 dans l’Eure.

Elle récompense ses titulaires pour leurs mérites distingués manifestés pendant au moins 10 ans dans une fonction publique, civile ou militaire ou dans l’exercice d’une activité privée. La hiérarchie de l’ordre inclut 3 grades : chevalier, officier, commandeur et 2 dignités : grand officier et grande croix. Un maximum de 4 545 personnes peuvent être décorées chaque année dont 3 200 à titre civil. Deux promotions paritaires hommes-femmes sont publiées en mai et novembre.

Au nom des rédactions de la presse agricole de Normandie : « félicitations Régis ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole