Aller au contenu principal

Région Normandie et transition glyphosate : Hervé Morin en immersion terrain.

Jeudi 6 mai, Hervé Morin et plusieurs personnalités régionales ont visité le Gaec du Pavement, à Cordey (14). L'exploitation a bénéficié de fonds régionaux pour essayer des méthodes de culture alternatives au glyphosate.

Clotilde Eudier (vice-présidente de la Région, Jean-Yves Heurtin (président de la Chambre d'agriculture 14), Hervé Morin (président de la Région) avec Régis et Anne-Marie Lebreton
Clotilde Eudier (vice-présidente de la Région, Jean-Yves Heurtin (président de la Chambre d'agriculture 14), Hervé Morin (président de la Région) avec Régis et Anne-Marie Lebreton
© PC

Anne-Marie et Régis Lebreton, polyculteurs-éleveurs à Cordey, près de Falaise, ont accueilli jeudi 6 mai Hervé Morin et Clotilde Eudier, respectivement président et vice-présidente de la Région Normandie. La pluie, invitée de dernière minute et tant attendue, a elle aussi été accueillie avec joie par les agriculteurs. Ils ont présenté les résultats de leurs essais de techniques culturales sans glyphosate qui ont duré deux ans. Ils ont bénéficié d'un soutien de 80 e/ha de la part de la Région. Pour cela, les Lebreton ont réalisé des faux-semis avec outil à disque travaillant le sol très superficiellement : « la première conclusion, c'est que deux ans c'est trop court pour bien voir la différence, même si j'ai l'impression qu'il y a un peu plus de vers de terre dans mon sol et de petits gibiers sur les parcelles », a expliqué Régis Lebreton. Le couple d'agriculteurs a expliqué aux élus son intérêt pour ce genre de démarche : « avant, on utilisait entre 200 et 250 l de glyphosate par an, on voulait essayer d'en sortir ». Sur le plan économique, néanmoins, le bilan est mitigé : « il faut effectuer quatre à cinq passages au lieu d'un seul avec le glyphosate. Ça consomme du fioul et du temps. Ça n'est pas rentable, il faut l'avouer ».

 

Des élus attentifs

Question efficacité, Régis Lebreton estime détruire 80 % des plantes ciblées avec ces techniques. Après avoir visité l'étable et le robot de traite de l'exploitation, les élus ont écouté la présentation d'Emmanuel Gsell, chargé de mission Ecophyto à la Cran (Chambre régionale d'agriculture de Normandie), concernant l'utilisation du glyphosate en Normandie. La région représente entre 7 et 8 % de la consommation nationale. L'utilisation diminue néanmoins.

En tout, 37 fermes normandes ont, comme les Lebreton, signé un contrat de transition glyphosate avec la Région pour mener des essais d'itinéraires techniques sans cette substance active. La présentation a été suivie d'un discours de Jean-Yves Heurtin, président de la Chambre d'agriculture du Calvados. Il s'est réjoui du caractère innovant de l'agriculture normande et a tenu à remercier la Région de son aide pour trouver des solutions concernant le glyphosate.

Hervé Morin a ensuite pris la parole : « vous êtes l'avant-garde éclairée, a-t-il déclaré à ses hôtes, il faut à tout prix de pas être pris de court lorsque le produit ne sera plus autorisé ». L'élu a bien entendu soutenu les demandes de prolongements de ce type d'essais et son élargissement à une typologie de systèmes d'exploitation plus complète : sols, climats, profils d'exploitations différents. Et de conclure : « il faut amplifier le mouvement, la Région y consacrera plus de crédits ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Alexandre Lhermeroult et son père ont mis trois ans à sortir le bâtiment de terre.
La Ferme des Houlettes mise sur la vente directe.
Patrick et Alexandre Lhermeroult ont ouvert une boucherie-charcuterie pour garantir la qualité de la naissance à l'assiette.
"Je ne pars pas nostalgique, ce n'était pas mieux avant. Des problèmes, il y en a toujours eu, des solutions également", a conclu Alexandre Quillet.
À la CGB Eure : le combat syndical et scientifique continue.
"Stop aux distorsions de concurrence, à la concurrence déloyale et aux importations massives de sucre en provenance d'Ukraine".…
Une consommation de vin en baisse de 2,6 % par rapport à 2022.
Vin : production et consommation mondiales en baisse.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production et la consommation de vin…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole