Aller au contenu principal

A quel prix raisonnable acheter son maïs à ensiler ?

Pour 2019, le prix du grain devrait se situer autour de 16 euros par quintal.

Dans certaines régions du département, des achats de
fourrages seront à envisager pour compenser les pertes
estimées entre -15 et - 50 %.
Dans certaines régions du département, des achats de
fourrages seront à envisager pour compenser les pertes
estimées entre -15 et - 50 %.
© ©DR

Dans les régions du département les plus pénalisées au niveau des rendements en maïs

ensilage, des achats de four- rages seront à envisager pour compenser les pertes estimées entre -15 et - 50 %.

Parmi les solutions, l’achat de maïs sur pied peut être envisagé mais il faut tenir compte du rendement, de la qualité du mais proposé mais aussi des frais de récolte et de transport à engager.

DES REPÈRES POUR FIXER UN PRIX
Le calcul proposé par Arva- lis-Institut du végétal pour fixer un repère de prix tient compte de la marge que le vendeur peut

réaliser s’il récolte son maïs en grain. Ce prix dépend donc du rendement en grain potentiel de la parcelle et du prix de vente du grain prévisible, frais de séchage déduits.

Pour 2019, le prix du grain devrait se situer autour de 16 € par quintal (lettre mes marchés – chambre d’agriculture), soit un prix net de frais de séchage de 11-12 € /q pour des mais à 35 % humidité. A partir de ces éléments on peut calculer un prix de vente en fourrage équivalent, en déduisant les frais de battage qui ne seront pas engagés par le vendeur, et en ajoutant la valeur des pailles exportées de la parcelle (valeur des minéraux estimée à 160 € / ha).

Pour 2019, on arrive avec ce calcul à un prix de vente de 900 à 1000 € pour un rende- ment de 15 T M.S /ha. Pour l’acheteur une fois ajoutés les frais d’ensilage et de tassage, le maïs coûtera environ 80 € / TM.S. Vendeur et acheteur auront intérêt à prendre en compte le rendement : pesée des bennes, cubage du silos et la qualité du maïs (richesse en grains, teneur en M.S).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole