Aller au contenu principal

Prévention incendie : des binômes entre forces du feu et agriculteurs

« On disposera des moyens des agriculteurs », s’est félicité le préfet Babre à l’issue de la signature d’une convention liant le SDIS au monde agricole. Le 8 juin dernier, en forêt d’Ecaquelon où 45 ha ont brûlé l’an dernier, Amaury Levesque (FNSEA 27), Victor Delavoipiere (JA) et Gilles Lievens (Chambre d’agriculture) ont dit « oui » à une nouvelle mission de service public et d’intérêt général.

20 sapeurs-pompiers saisonniers ont été recrutés pour l’été 2023. Outre ce renfort des effectifs du SDIS, de nouvelles conventions et un nouvel ordre d’opération ont été signés. Par ailleurs, 5 nouveaux véhicules viennent compléter le parc existant tandis que 13 véhicules remplaceront le matériel en fin de vie.
20 sapeurs-pompiers saisonniers ont été recrutés pour l’été 2023. Outre ce renfort des effectifs du SDIS, de nouvelles conventions et un nouvel ordre d’opération ont été signés. Par ailleurs, 5 nouveaux véhicules viennent compléter le parc existant tandis que 13 véhicules remplaceront le matériel en fin de vie.
© TG

Et si l’agriculture devenait le couteau Suisse de demain ? Elle nourrit en quantité et en qualité presque toute la planète et devra faire encore plus très vite. Elle fournit crescendo de l’énergie verte. Elle emprisonne le carbone. Elle retraite les boues de stations d’épuration. Elle entretient le paysage au profit des urbains et néoruraux... Elle ajoute désormais une corde à son arc : une part active dans la prévention et la lutte contre les feux de forêt.

 

Déchaumeur et tonne à eau

« On lance la saison des incendies. Le feu de forêt constitue désormais un risque que nous devons prendre en compte. Il n’y en avait pas eu dans l’Eure depuis 1976 ». Pour le président du SDIS et Simon Babre (préfet), la prévention des incendies de forêt passe aujourd’hui par une politique globale avec notamment davantage de moyens matériels et humains. Outre le renfort de ses effectifs, le SDIS peut en cet été 2023 compter sur un réseau d’agriculteurs sentinelles FNSEA /JA en proximité.

L’été dernier, lors de l’incendie d’Ecaquelon, les agriculteurs jeunes et aînés s’étaient déjà mobilisés en mettant à disposition des sapeurs-pompiers déchaumeurs et tonnes à eau comme dans beaucoup d’autres régions en France. Le premier permet de réaliser des coupe-feu, le second représente un gain de temps énorme dans la réalimentation des citernes. Cette bonne volonté a permis d’éviter le pire et les enseignements 2022 ont servi de base à une nouvelle convention bipartie qui repose sur 4 points. « 1 : la préparation des opérations de la saison avec la mise en place d’un réseau de référents agricoles chargés d’assurer l’interface entre les agriculteurs et le SDIS, l’organisation de séances de prévention à destination des agriculteurs, et la diffusion de guides de bonnes pratiques.

2 : l’analyse collaborative des risques tout au long de la saison.

3 : la mobilisation des agriculteurs lors de la réponse opérationnelle en appui du SDIS (porteurs d’eau, déchaumeurs…) et reconnaissance de leur qualité de collaborateurs occasionnels du service public lorsqu’ils s’engagent explicitement sous les ordres du COS. Cette action passe aussi par une nouvelle couverture assurantielle des agriculteurs par le SDIS en cas de blessure, à condition de se signaler auprès du COS.

4 : la mise en place de retours d’expérience pour entreprendre des actions correctives ». Une convention inédite et innovante se sont félicités ses acteurs.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole