Aller au contenu principal

Premiers enseignements des élections européennes

A 14 h le 27 mai, le Parlement européen annonçait les projections suivantes concernant les résultats des Européennes : le Parti populaire européen (PPE) sortirait en tête avec 180 sièges, devant l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates (S&D) à 146 sièges et l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe + Renaissance (ADLE&R) qui compterait 109 sièges. Viendraient ensuite le groupe Verts/Alliance libre européenne avec 69 sièges. Tout à droite de l’hémicycle, le groupe des Conservateurs et Réformistes européens (ECR) atteindrait 59 voix, devant l’Europe des Nations et des Libertés (ENL) avec 58 voix, et le groupe Europe de la liberté et de la démocratie directe (EFDD) avec 54 voix. Tout à gauche, le groupe de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique obtient 39 sièges. En France, les sondages annonçaient les résultats suivants pour la France : le Rassemblement national remporterait 23,31 % des voix (23 sièges), devant La République en marche/Modem avec 22,41 % (23 sièges) et Europe Écologie-Les Verts avec 13,47 % (13 sièges). Viendraient ensuite Les Républicains (LR) avec 8,48 % (8 sièges), puis la liste Parti socialiste/Nouvelle Donne/Place publique à 6,31 % (6 sièges), et enfin La France Insoumise (LFI) avec 6,19 % (6 sièges).

CONSTAT

Le premier constat est que les forces populistes et eurosceptiques, jusque-là éclatées, marquent des points dans la plupart des pays et pourraient prétendre cette fois à former une véritable coalition dans le nouvel hémicycle. Des responsables à Bruxelles redoutaient qu’ils puissent gagner jusqu’à 200 des 751 sièges, emmenés par Salvini et Marine Le Pen. Deuxième constat, les partis écologiques font une poussée. Les Verts allemands ont quasiment doublé leur score à 20,5-22 % (contre 10,7 % en 2014). Une poussée également nette en France où la liste Europe-Ecologie Les Verts devient la troisième force du pays, rassemblant de 12 à 13 % des voix contre 8,9 % en 2014. Troisième constat : déjouant les pronostics, les électeurs européens se sont massivement rendus aux urnes : la participation atteindrait 51 % dans 27 pays de l’Union, contre 42 % en 2014.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole