Aller au contenu principal

Pousse de l'herbe et pâturage d'automne.

Cette semaine, la croissance de l'herbe s'élève à 15 kg MS/ha/jour, montrant une diminution de la pousse de l'herbe. Cet élément annonce, petit à petit, une fin de la saison de pâturage.

Chemin au GAEC de la Bergerie (50).
Chemin au GAEC de la Bergerie (50).
© CHAMBRE REGIONALE D'AGRICULTURE DE NORMANDIE

Réduction de la durée des jours, baisse des températures, météo plus humide, sont des facteurs qui ne donnent pas toujours bonne presse à l'herbe d'automne. En effet, on peut vite tendre vers une croissance 0 à cette période. Pourtant, l'herbe d'automne pâturée au bon moment présente une valeur alimentaire intéressante qui permet des économies de correcteurs azotés et de fourrages conservés.

Pour réussir ce pâturage d'automne, il est important d'évaluer la quantité d'herbe disponible et de favoriser l'ingestion de l'herbe pâturée. Les jours d'avance représentent le stock d'herbe disponible (SHD) le jour des mesures de hauteurs de l'herbe. Il traduit la disponibilité fourragère sur les parcelles pâturées par le troupeau. Cela peut se mesurer avec un herbomètre par exemple.

Avec la pluie de ces derniers jours, le pâturage est plus difficile à gérer. N'hésitez pas à sortir du circuit les parcelles peu portantes afin de les préserver. Prévoyez si possible une entrée et une sortie par paddock et ne négligez pas des chemins de qualité.

Pour pâturer, limitez les fourrages conservés distribués. La quantité de MS se situe autour de 18 à 20 kg MS/UGB. Le problème est plutôt lié à l'appétence puisque les vaches préfèrent l'herbe plus sèche. Les animaux qui pâturent peuvent être nourris au râtelier ou à l'auge en fonction de leurs besoins. Il faut l'ajuster afin de consommer le plus d'herbe possible. Les vaches sont capables de consommer 7 à 8 kg de MS de pâture en 3 à 4 heures si elles n'ont pas eu à volonté un fourrage complémentaire pendant la nuit. Pour vous aider, le calcul du stock d'herbe disponible est intéressant à faire afin d'évaluer la quantité d'herbe que vos animaux auront lorsqu'ils rentreront sur une nouvelle parcelle. Sinon, vous pouvez limiter le temps de sortie pour optimiser l'efficacité du pâturage. On peut réaliser un pâturage tournant comme au printemps. Cependant, pour améliorer les conditions de pâturage, les paddocks du printemps peuvent être divisés en 2 ou 3 afin de limiter le temps de présence.

Le nettoyage des parcelles, pourquoi ? Les prairies pousseront d'autant mieux si elles sont suffisamment rases en entrée d'hiver. Faire pâturer tout ce qui pousse favorisera le tallage pendant l'hiver et donnera de la lumière au trèfle. Opter pour une hauteur de sortie de 4 cm. Il est également important d'organiser le tour de pâturage afin que les dernières parcelles pâturées soient les dernières déprimées au printemps. Si possible, ne pas hésiter à faire un premier passage des animaux sur les jeunes semis suffisamment développés. Cela permettra de maîtriser les adventices annuelles et permettra l'accès de la lumière aux jeunes plantules. Viser un pH supérieur à 5,5 pour stimuler l'activité biologique du sol et sa fertilité. Cela améliore la productivité des prairies et la persistance des bonnes espèces. Cela permet également un bon fonctionnement des nodosités des légumineuses pour une meilleure restitution de l'azote à la prairie. Le chaulage se fait en période de repos végétatif, sur un sol portant et une herbe rase.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole