Aller au contenu principal

Normes : « même quand on fait bien son métier, on est un délinquant ».

Arnaud Rousseau, président de la FNSEA et céréalier en Seine-et-Marne, s’est exprimé sur diverses thématiques lors de sa venue à l’assemblée générale de la FDSEA 14, mercredi 7 juin 2023 à Caen. On fait le point.

© LM

Que pensez-vous des normes et de l’administration en France ?

Partout où je vais, on me parle de l’incapacité chronique pour un agriculteur à pouvoir suivre et respecter le cadre et la norme, notamment via des décisions contraires au bon sens paysan. On a besoin, dans un pays moderne, d’avoir des règles, c’est normal. En revanche, ce qui n’est plus tenable, c’est l’enchaînement de production de normes sur les entreprises agricoles et d’autres secteurs d’activité.

 

En quoi la prolifération des normes est-elle un problème pour la profession ?

Dans le cadre de la PAC par exemple, des Fédérations organisent des sessions de pré contrôle pour regarder où les exploitants en sont dans leur conduite agricole. Dans 90 % des cas, il y a des écarts majeurs avec la réglementation qui pourraient conduire à des sanctions. Cela veut dire qu’aujourd’hui, même quand vous êtes un agriculteur de bonne foi, que vous faites bien votre métier, quelle que soit votre production, vous êtes un délinquant en puissance. Ce n’est pas tolérable ! […] Nous sommes rentrés dans un monde où tout est juridique, notamment sur le volet des produits phytosanitaires.

 

Quid des phytos ?

Le S-métolachlore a défrayé la chronique récemment. Ce désherbant très utilisé est prorogé par l’Europe une année de plus, contrairement à la France. La Première ministre avait dit qu’il n’y aurait pas d’interdiction sans solution lors du Salon international de l’agriculture 2023. Or, on va se retrouver avec une surtransposition européenne… Le sujet n’est pas sous contrôle.

 

Quelles solutions ?

Une méthode est proposée à l’ensemble des Instituts techniques agricoles. Elle consiste à observer les molécules posant des problèmes pour voir quelles trajectoires de progrès pourraient être adoptées, et sur quel pas de temps les molécules sont censées disparaître. […] On a besoin de se battre pour respecter le cadre de la santé publique. Mais si c’est pour nous expliquer que c’est fini en France, mais que c’est utilisé ailleurs, comme les néonicotinoïdes, ça n’a pas de sens.

 

Le zérophyto est-il atteignable ?

Le zérophyto, dont on entend parler partout, n’est pas tenable avec le contexte dans lequel on est et la connaissance scientifique telle qu’elle est perçue. Porter ces valeurs dans le pays qui est le plus gros consommateur de médicaments par habitant, je trouve que ça ne manque pas de sel. La science est nécessaire aux évolutions. Partout où l’on peut avoir des produits de biocontrôle, il faut les utiliser certes, mais dans un marché ouvert, il faut savoir être responsable pour ne pas perdre les marchés

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole