Aller au contenu principal

Nicole Brout a retrouvé ses pinceaux à la retraite.

Depuis qu’elle est à la retraite, Nicole Brout, autrefois agricultrice à Grossœuvre (27), a le temps de s’adonner à sa passion qu’est la peinture.

Nicole Brout, agricultrice retraitée, s’adonne à sa passion pour la peinture, que son métier ne lui avait pas laissée le temps de mettre en pratique.
Nicole Brout, agricultrice retraitée, s’adonne à sa passion pour la peinture, que son métier ne lui avait pas laissée le temps de mettre en pratique.
© PC

Nicole Brout a toujours voulu peindre. L’agricultrice, aujourd’hui retraitée, y a pris goût  de bonne heure. Elle commence à 11 ans, alors écolière à Damville (27), avec les cours du soir que lui payent ses parents. « J’ai toujours aimé décorer mes cahiers, et les matières à l’époque comprenaient beaucoup de dessin. » A 14 ans, en parallèle de l’école ménagère, elle travaille dans l’exploitation de ses parents. Elle fait alors un peu de peinture toute seule, mais parvient difficilement à faire tenir l’activité dans son emploi du temps, déjà bien rempli. Elle se marie en 1972 et rejoint son époux dans une ferme à Grossœuvre. « Jusqu’à ma retraite en 2009, avec la ferme et la vie familiale, je n’ai plus eu le temps de retoucher à un pinceau, confie-t-elle, mais j’y pensais toujours. » Régulièrement, Nicole Brout a visité des expositions et des galeries à Honfleur, Évreux, mais surtout à Giverny où les toiles impressionnistes la touchent particulièrement. « Paysages, fleurs et marines, c’est vraiment ce que j’adore. »

 

Le temps d’apprécier

Aujourd’hui, l’agricultrice retraitée pratique assidument sa passion. Au pinceau, au couteau ou à la main, elle élargit son champ de compétences au fur et à mesure. Il lui arrive de réaliser des expositions à Évreux ou à Prey (27), où elle prend des cours. Réflexe agricole, dès qu’elle conduit le long des champs, elle scrute les cultures et les paysages et ne peut s’empêcher d’en apprécier couleurs, nuances et dégradés. « J’adore les ciels mouvementés, avoue-t-elle, j’ai été servie cette année. » Ancienne linicultrice, la peintre utilise les toiles de lin pour leur qualité technique et apprécie la symbolique de cet usage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Alexandre Lhermeroult et son père ont mis trois ans à sortir le bâtiment de terre.
La Ferme des Houlettes mise sur la vente directe.
Patrick et Alexandre Lhermeroult ont ouvert une boucherie-charcuterie pour garantir la qualité de la naissance à l'assiette.
"Je ne pars pas nostalgique, ce n'était pas mieux avant. Des problèmes, il y en a toujours eu, des solutions également", a conclu Alexandre Quillet.
À la CGB Eure : le combat syndical et scientifique continue.
"Stop aux distorsions de concurrence, à la concurrence déloyale et aux importations massives de sucre en provenance d'Ukraine".…
Une consommation de vin en baisse de 2,6 % par rapport à 2022.
Vin : production et consommation mondiales en baisse.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production et la consommation de vin…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole