Aller au contenu principal

Négociations commerciales : des premières hausses passées sur les viandes

En réunion hebdomadaire de suivi des renégociations commerciales, « certains industriels annoncent qu'ils ont réussi à passer des hausses », notamment sur les viandes, indique Christiane Lambert le 26 avril. Lors d'un échange avec la presse, la présidente de la FNSEA a cité les volailles, pour lesquelles des hausses de tarifs de 16 % auraient été actées, alors qu'« il faudrait 25% pour certaines espèces ». En steak haché, produit phare du rayon viandes rouges, des hausses « sont en train de passer ». Quelques jours avant la prochaine réunion hebdomadaire, le 28 avril, la responsable syndicale décrit une « foire d'empoigne épouvantable », notamment avec la poursuite de l'application des pénalités logistiques par certaines enseignes, malgré leur interdiction. « Certains distributeurs osent parler de réversibilité des hausses », s'offusque-t-elle, tandis que « Michel-Édouard Leclerc conteste la flambée des coûts due à la guerre en Ukraine. » « Cela fait des mois qu'on me dit que le plus mauvais distributeur en termes d'achat, c'est Carrefour », tacle encore Christiane Lambert, notant que l'enseigne n'a « pas changé de logiciel ». Toutefois, la présidente de la FNSEA estime que les lois Egalim 1 et 2 ont globalement « produit des effets », tout en soulignant le «courage» du gouvernement dans son arbitrage des négociations commerciales.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Alexandre Lhermeroult et son père ont mis trois ans à sortir le bâtiment de terre.
La Ferme des Houlettes mise sur la vente directe.
Patrick et Alexandre Lhermeroult ont ouvert une boucherie-charcuterie pour garantir la qualité de la naissance à l'assiette.
"Je ne pars pas nostalgique, ce n'était pas mieux avant. Des problèmes, il y en a toujours eu, des solutions également", a conclu Alexandre Quillet.
À la CGB Eure : le combat syndical et scientifique continue.
"Stop aux distorsions de concurrence, à la concurrence déloyale et aux importations massives de sucre en provenance d'Ukraine".…
Une consommation de vin en baisse de 2,6 % par rapport à 2022.
Vin : production et consommation mondiales en baisse.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production et la consommation de vin…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole