Aller au contenu principal

Nécrologie

© DR.

C’est avec émotion que nous évoquons la disparition d’une personnalité incontournable de notre agriculture départementale, Bernard Gerlach.

Fervent défenseur de la cause des éleveurs, il s’engagea très tôt dans les instances agricoles, où il prit rapidement de nombreuses responsabilités.

Pourtant, rien ne prédisposait le jeune et fougueux parisien à prendre la tête de la défense des intérêts des éleveurs du département. D’abord attiré par la vie d’aventures et de terres lointaines en entrant dans la Marine, Bernard Gerlach a finalement posé ses valises dans l’Eure. C’est finalement le coeur qui l’a attaché à l’Eure, à l’élevage et aux éleveurs en rencontrant son épouse Françoise. C’est sur l’exploitation de ses beaux-parents qu’il découvre le milieu de l’élevage laitier. Il prendra ses premières responsabilités au sein de la coopérative Eurelait qu’il présidera pendant 9 ans.

Pris de passion pour la défense de ce métier d’éleveur, Bernard Gerlach s’impliquera de plus en plus, ses pairs lui reconnaissant charisme et efficacité qui l’ont poussé vers d’autres fonctions, la Chambre d’agriculture, l’ARICHN et enfin le GDS pendant 25 ans, sans oublier la Safer, la FNSEA 27 faisant de lui « Monsieur Elevage pour le département».

Que de chemin parcouru pour cet homme que rien ne prédestinait à l’agriculture. Bernard Gerlach, un homme au grand coeur, toujours disponible pour aider un éleveur en difficulté, mais aussi à l’écoute des salariés de ses équipes, son engagement reste un modèle. Sa grande humanité, sa joie de vivre, sa convivialité manqueront à tous.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole