Aller au contenu principal

Moisson 2022 : la campagne s'achève

Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l'avancement des récoltes. Lundi 1er août, les organismes de collecte tirent un premier bilan de cette moisson express

Vincent LECLERC, responsable collecte chez NatUp

« C'est sans doute le dernier point hebdomadaire de la moisson 2022, puisque celle-ci devrait se terminer cette semaine, plus de 95 % des volumes ayant déjà été récoltés à ce jour. Les rendements sont globalement bons à très bons pour les orges d'hiver, le colza érucique et alimentaire. Concernant les blés, les résultats sont également au rendez-vous, malgré de possibles hétérogénéités de rendements au sein d'une même exploitation (blé sur blé, semis tardifs...). En conclusion, cette moisson précoce et express s'est bien déroulée, avec de bons résultats, de bonnes surprises et des équipes au rendez-vous sur l'ensemble du territoire NatUp. »

Aurélien CAURIER, directeur général Sevépi

« La moisson se termine sur la zone Sevépi avec les derniers colzas et les dernières orges de printemps. Concernant les volumes, nous finissons avec une collecte moisson de 330 000 t, ce qui est conforme à notre prévision. Les rendements sont, toutes cultures confondues, décevants en terres superficielles, conséquence du stress hydrique du printemps, alors que les terres intermédiaires à profondes confirment de très bons scores. La qualité globale est bonne, même si pour les blés, la moyenne en taux de protéines est légèrement inférieure à 11 %. Nous sommes déjà en action pour honorer nos contrats et notre capacité d'allotement sera une fois de plus, pour cette campagne, une force non négligeable. Notre regard est d'ores et déjà tourné vers les récoltes de fin d'été et d'automne, qui, compte tenu de la sécheresse, devraient arriver très vite. En effet, nous nous attendons à recevoir les premières bennes de tournesol à la fin du mois et les maïs vers la mi-septembre. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Alexandre Lhermeroult et son père ont mis trois ans à sortir le bâtiment de terre.
La Ferme des Houlettes mise sur la vente directe.
Patrick et Alexandre Lhermeroult ont ouvert une boucherie-charcuterie pour garantir la qualité de la naissance à l'assiette.
"Je ne pars pas nostalgique, ce n'était pas mieux avant. Des problèmes, il y en a toujours eu, des solutions également", a conclu Alexandre Quillet.
À la CGB Eure : le combat syndical et scientifique continue.
"Stop aux distorsions de concurrence, à la concurrence déloyale et aux importations massives de sucre en provenance d'Ukraine".…
Une consommation de vin en baisse de 2,6 % par rapport à 2022.
Vin : production et consommation mondiales en baisse.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production et la consommation de vin…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole