Aller au contenu principal

L’UCDV dans la transparence.

Fondées en 1967, les usines coopératives de déshydratation du vexin (UCDV) traitent 2 000 hectares de luzerne, luzerne bio, de pulpes de betteraves et de miscanthus avec son usine à Saussay-la-Campagne exclusivement pour l’alimentation des bovins, équins, ovins, caprins, lapins que ce soit pour la viande ou la production laitière.

© FD

Face à la crise sanitaire et économique, ses enjeux sont multiples dont la valorisation de la culture de la luzerne, la réduction d’une part des combustibles fossiles pour son énergie en privilégiant la biomasse (bois) et enfin tendre vers l’excellence pour la sécurité des salariés et le respect des normes.

C’est dans ce contexte que s’est tenue mardi 15 septembre l’assemblée générale à Saint-Jean-de-Frenelles. Le président Nicolas Durand et le directeur général Thomas Lavenue ont dans un premier temps fait adopter toutes à l’unanimité seize résolutions après avoir présenté les activités de la société : 16 205 tonnes de luzerne récoltées (-6,25 %) dont 4 196 en bio (+76,30 %), 60 856 tonnes de pulpe déshydratée traitée (+5,31 %) ainsi que 332 tonnes de miscanthus déshydraté (-36,88 %) pour un total de 77 393 tonnes de production totale soit +2,37 %. Ces chiffres ont démontré lors de la présentation du rapport financier « des produits d’exploitation de l’exercice stables à 17 302 000 euros contre15 421 000 euros lors du dernier exercice. Les marchés ont été stables sur les deux exercices » comme l’a expliqué Thomas Lavenue.

Lors de la séance, une partie des administrateurs ont été renouvelés. Ainsi sont restés ou entrés Nicolas Durand,Christophe Hamon, Thibaut Ménage, Guillaume Repel, Grégoire Forzy et Guillaume André.

Pour finir, une assemblée générale extraordinaire a mis en conformité les statuts de la coopérative avec l’arrêté ministériel du 20 février 2020.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole