Aller au contenu principal

Les salariés face au coronavirus.

Pendant la crise sanitaire, l’Asavpa Normandie lance une enquête auprès des salariés agricoles et les interroge sur leur sécurité. Car pour eux, le travail continue.

Dans quelles conditions
travaillent les salariés agricoles pendant l’épidémie
de covid-19 ?
Dans quelles conditions
travaillent les salariés agricoles pendant l’épidémie
de covid-19 ?
© ASAVPA

À l’initiative de l’Asavpa (association de salariés de l’agriculture pour la vulgarisation du progrès agricole) de l’Eure dont la vocation est de s’occuper de la promotion, l’information et la formation des métiers agricoles, « un questionnaire a été envoyé dans les boites mails des adhérents, relayé par les Jeunes Agriculteurs, la chambre d’agriculture, la MSA et diffusé sur les réseaux sociaux » pour récolter sur toute la région Normandie des données sur « les salariés agricoles face au Covid-19.

Nous cherchons à avoir le point de vue des salariés dans cette crise alors qu’ils continuent majoritairement à travailler. Savoir comment ils subissent et gèrent la crise au sein de leurs entreprises ou encore ce que les chefs d’entreprises ont mis en place pour les protéger », détaille l’animatrice Constance Guene. Au 8 avril, après une semaine, l’enquête comptait 516 réponses.

 

SYNTHÈSE FIN AVRIL

Déjà quelques réponses interpellaient : 18 % n’ont pas échangé avec leurs employeurs sur le Covid-19, 65 % n’ont pas changé leur façon de travailler, 70 % se sentent en sécurité alors que 67 % d’entre eux ont peur de cette crise. « Nous allons attendre jusqu’à la fin avril pour faire la synthèse. Ensuite, nous partagerons et diffuserons les résultats sur les réseaux et avec nos partenaires afin de se rendre compte de la réalité. L’étude peut aussi aider à sensibiliser le public, permettre une reconnaissance des salariés agricoles. Elle peut aussi permettre l’organisation d’ateliers ou de conférences. De plus, dans le cadre du contrat d’objectif, la Région Normandie en sera aussi destinataire. En attendant, continuez à répondre », invite Constance Guene.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Alexandre Lhermeroult et son père ont mis trois ans à sortir le bâtiment de terre.
La Ferme des Houlettes mise sur la vente directe.
Patrick et Alexandre Lhermeroult ont ouvert une boucherie-charcuterie pour garantir la qualité de la naissance à l'assiette.
"Je ne pars pas nostalgique, ce n'était pas mieux avant. Des problèmes, il y en a toujours eu, des solutions également", a conclu Alexandre Quillet.
À la CGB Eure : le combat syndical et scientifique continue.
"Stop aux distorsions de concurrence, à la concurrence déloyale et aux importations massives de sucre en provenance d'Ukraine".…
Une consommation de vin en baisse de 2,6 % par rapport à 2022.
Vin : production et consommation mondiales en baisse.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production et la consommation de vin…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole