Aller au contenu principal

Les perspectives de la Commission européenne pour l'élevage bovin.

Fin 2023, le centre de recherche de la Commission européenne a publié ses prévisions à l'horizon 2035 pour les marchés agricoles européens dans son exercice annuel de prévisions.

La consommation et la production de viande bovine devraient diminuer de 0,6 million de tonnes équivalant carcasse d'ici 2035 (-9,2 %)
La consommation et la production de viande bovine devraient diminuer de 0,6 million de tonnes équivalant carcasse d'ici 2035 (-9,2 %)
© SOURCE : COMMISSION EUROPÉENNE

La consommation de viande de boeuf par habitant dans l'UE devrait continuer de baisser pour passer de 10 kg par an actuellement à 9,5 kg par an en 2035. Le cheptel bovin pourrait baisser de 3,5 millions de têtes par rapport à la moyenne 2021- 2023 (-11 %). Le cheptel allaitant connaîtrait une baisse de 900 000 têtes (-8,6 %), principalement en raison d'une rentabilité faible et de normes plus strictes, notamment sur les aspects environnementaux.  Ces normes pourraient amener à une réduction du cheptel laitier de 2,5 millions de têtes (-13 %) dans l'UE d'ici 2035. La consommation par habitant de produits laitiers de l'UE devrait rester stable. Le rapport anticipe un ralentissement de la croissance des rendements (0,9 % par an), avec une baisse prévue de la production laitière de 0,2 % par an. Le marché intra-UE resterait le plus important débouché (88 % de la production laitière totale).

DES PRIX QUI S'ÉQUILIBRENT À UN NIVEAU PLUS ÉLEVÉ
Une baisse des prix devrait suivre la période 2022-2023 de prix élevés de la viande bovine dans l'UE. Puis, des coûts de production plus élevés dans l'UE et une production en déclin entraîneraient une hausse des prix se stabilisant à un niveau plus élevé qu'auparavant, à environ 5 100 euros/tonne en 2035.
Les prix des produits laitiers de l'UE devraient augmenter, avec le prix du lait à la ferme restant plus élevé qu'avant 2022. Cependant, cette hausse serait principalement attribuée à l'inflation et les prix en termes réels devraient rester plutôt stables.

UNE DEMANDE MONDIALE EN HAUSSE
L'UE et la Nouvelle-Zélande resteraient les principaux exportateurs (24 % chacun), avec les États-Unis en troisième position (20 %). L'UE serait amenée à adapter ses exportations pour suivre une demande mondiale changeante, privilégiant les produits laitiers à valeur ajoutée (fromages, yaourts...), influencée par le vieillissement de la population et la hausse des revenus.
La demande mondiale d'importation de boeuf pourrait augmenter de 2,1 millions de tonnes en raison d'une demande accrue de la Chine, du Vietnam et de l'Afrique subsaharienne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole