Aller au contenu principal

Les multiples rôles des intercultures.

Le 26 novembre, la fédération des chasseurs de l'Eure a organisé en partenariat avec Syngenta, une journée intercultures chez Nicolas Durand, agriculteur à Tourny.

Une trentaine d'agriculteurs et de chasseurs se sont rassemblés à Tourny pour la journée intercultures.
Une trentaine d'agriculteurs et de chasseurs se sont rassemblés à Tourny pour la journée intercultures.
© DR:

La seconde édition de la journée intercultures de la fédération des chasseurs (FDC) de l'Eure a rassemblé une trentaine d'acteurs locaux et a permis à des agriculteurs, des chasseurs mais également des représentants de coopératives, de la FNC, de l'ONCFS et de la chambre d'agriculture, d'échanger autour de la thématique des intercultures.

 

Une première partie sur le terrain a permis de présenter des bandes de test pour différents couverts d'intercultures (notamment des couverts labellisés Agrifaune). C'est 57 agriculteurs qui cette année encore ont participé à cette opération fiancée par Syngenta. Les intercultures ont plusieurs objectifs : couvrir les sols à l'automne, mais ce sont aussi des zones de refuge, de nourriture pour la petite faune, et représente une alternative à la moutarde trop souvent propice, elle, à la concentration de sangliers.

 

Si le choix des intercultures est bien évidemment en fonction de la culture suivante, le raisonnement ne sera pas le même avant des betteraves, de la pomme de terre ou du lin. Les assolements agricoles évoluent plus vite, il n'y pas d'itinéraire type, à chaque agriculteur de raisonner son système.

 

AGRIBASHING ET ANTI-CHASSE

Agriculteurs et chasseurs sont les acteurs du même territoire et ont un travail à faire en commun vers le grand public.

Cela peut passer par montrer ce qu'ils font, nouer plus de partenariats. Des collectifs d'agriculteurs se mettent en place, à l'exemple des GIEE, les pratiques évoluent favorisant la filière mellifère, la faune auxiliaire, la plantation de haies. Mais ces pratiques pourraient être mieux valorisées au travers des filières, c'est la stratégie menée actuellement par certaines coopératives agricoles. Donner une valeur à la biodiversité pour mieux la valoriser.

Cette journée a répondu à ses objectifs : rassembler agriculteurs et chasseurs afin de mieux connaître leurs pratiques qui oeuvrent pour la biodiversité tout en préservant la durabilité économique des exploitations agricoles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Jean Puech d'Alissac.
"JA 76 aura le plaisir d'accueillir les Terres de Jim en 2025

JA 76 a remporté il y a quelques semaines l'organisation des Terres de Jim 2025. Jean Puech revient sur la candidature du…

Six installations plutôt qu’un (des) agrandissement(s).

Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d’une opération foncière inédite…

La section en plein débat.
Section lait FNSEA 27.
Le 22 mars, Benoit Gavelle réunissait les producteurs de lait. Acquis syndicaux, conjoncture, prix du lait en débat. 
Mathieu Poirier et Béatrice Hoogterp (à droite) de l'antenne de Bernay de la Chambre d'agriculture ont animé les débats.
Les GDFA phosphorent pour une agriculture ambitieuse.
Pour la première fois, les 3 GDFA (Groupes de Développement Féminins Agricoles) de l'Eure (Avre & Iton, Pays d'Ouche et…
Terre de Lin accueille le président Morin.

Hervé Morin a découvert les nombreux domaines d’activité de la coopérative Terre de Lin et sa volonté de soutenir la filière…

Gestion des aides : calendrier administratif.
PAC 2024 : deuxième année d'application de la nouvelle PAC.
Continuité de 2023, avec des dérogations sur la conditionnalité des aides.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole