Aller au contenu principal

Les Jeunes Agriculteurs font le tour des écoles en camion.

Les Jeunes Agriculteurs de l'Eure reconduisent en 2022 leur opération Class'Eure végétal, sous un format inédit. Du 7 au 24 juin, ils vont sillonner les routes, d'école en école, pour présenter l'agriculture locale aux jeunes élèves, grâce à leur camion aménagé spécialement pour l'occasion.

© JA27

Dès le début de leur mandat en tant que nouveaux co-présidents des Jeunes agriculteurs de l'Eure (JA 27), suite à leur élection le 7 mars dernier, Denis Phiquepron et Christophe Chopin avaient laissé sous-entendre leur désir de relancer sans trop tarder l'opération Class'Eure végétal. Moins de trois mois après, c'est chose faite. Les JA 27 se préparent en effet à une tournée des écoles, du 7 au 24 juin, pour présenter les différentes cultures représentatives de la Normandie et, plus particulièrement, celles du département.

 

UN NOUVEAU FORMAT MOBILE

Initialement, l'opération Class'Eure végétal se déroulait sur les terrains agricoles. Mais pour l'année 2022, place à la nouveauté ! Au lieu d'accueillir les classes sur des parcelles d'essais, dans les champs, ce sont les JA qui iront à la rencontre des élèves. « Cette fois, nous allons directement dans les écoles, c'est nous qui nous déplaçons », explique Denis Phiquepron. Pour l'occasion, le syndicat aura un camion aménagé. Il contiendra des jardinières avec une quinzaine de cultures locales. « Pour nous, c'est beaucoup plus simple que d'aller trouver un endroit avec du terrain disponible, à entretenir régulièrement, précise-t-il, nous serons structurés par canton. Les JA de chaque secteur iront au plus proche. »

 

100 % VEGETAL

Ces rendez-vous ont pour objectifs d'éduquer et de sensibiliser les jeunes eurois aux cultures qui les entourent et aux pratiques agricoles, « du début de la plante, jusqu'au produit fini et de ce qu'on peut en faire. On se consacre uniquement à la filière végétale. On restreint même aux cultures les plus cultivées dans le département de l'Eure ».

5 000 Ä à trouver

Pour financer le projet, les JA doivent encore trouver la somme de 5 000 Ä, « pour financer la location du camion, le carburant, le temps de l'animatrice pendant trois semaines et la communication, les bâches publicitaires, etc. », détaille le co-président du syndicat. Ils comptent sur leurs partenaires habituels pour les aider. « C'est une grosse organisation », concède-t-il.

 

VICTIMES DE LEUR SUCCES

L'opération avait été appréciée et relayée au niveau local les années passées. Résultat : les JA 27 sont attendus dans 21 écoles. « Malheureusement, nous avons dû refuser des établissements, car nous avons été victimes de notre succès. Nous avions envoyé pas mal de courriers, ça a été rapidement complet », reconnaît Denis Phiquepron. Pour 2023, les JA pensent reconduire le format mobile.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole