Aller au contenu principal

Les incendies sous surveillance

Tous les protagonistes sont sur le pont afin de réduire les risques d’incendie dans le département

Philippe et Bruno Malon ont équipé leur moissonneuse-
batteuse pour éviter les étincelles
Philippe et Bruno Malon ont équipé leur moissonneuse-
batteuse pour éviter les étincelles
© F.DURAND

Il faut rappeler les chiffres de 2019 : 2500 hectares partis en fumée dans le département de l’Eure, 500 interventions des sapeurs-pompiers, une centaine de personnes évacuées et 22 soldats du feu et un gendarme blessés. Pour la période des moissons 2020, les chiffres sont pour le moment en baisse avec une humidité plus importance et des chaleurs moins hautes, mais chaque corporation fait front que ce soit dans le contrôle, la prévention ou l’innovation.

DES MOISSONNEUSES-BATTEUSES SANS ÉTINCELLE

Tout d’abord, le service départemental d’incendie et de secours de l’Eure (SDIS 27) et la chambre d’agriculture de l’Eure se consultent chaque jour pour évaluer les risques en fonction de la météo et de l’activité sur le territoire. De son côté, depuis le 23 juillet, la préfecture de l’Eure a placé quatre bassins hydrographiques « en vigilance, car confrontés aux effets de la sécheresse et en raison de la faiblesse des débits des cours d’eau ». Quelques agriculteurs ont pris des initiatives comme Bruno et Philippe Malon, céréaliers depuis 40 ans à Tillières-sur-Avre : « l’année dernière, il y a eu beaucoup d’incendies dans notre secteur dont un sur 10 kilomètres qui nous a fait peur. Nous sommes dans une région à cailloux propices aux frottements et aux étincelles à cause des skis qui gèrent la hauteur et l’inclinaison de nos moissonneuses-batteuses » expliquent les agriculteurs. Ainsi, ils ont acheté sur internet une plaque de 1 m par 50 cm de Téflon. « Nous avons démonté des parties métalliques et en une demi-journée, nous avons découpé et cintré en chauffant la matière thermoplastique » complète Philippe Malon. A priori, cela fonctionne, car aucun feu ne s’est déclaré lors de leur campagne a-t-elle point que leur fils Guillaume annonce « vouloir équiper de patins des machines d’autres agriculteurs cet hiver ».

 

LES ASSUREURS SURVEILLENT

Une technique reconnue par les assureurs dont ceux de Groupama à Guichainville. « Cela fait 70 ans qu’on fait de la prévention. Ainsi chaque année, nous proposons gratuitement à nos sociétaires de venir faire vérifier et entretenir leurs extincteurs. On propose aussi des tarifs avantageux pour acquérir du matériel. Cette année, nous avons aussi envoyé un courrier à chacun de nos clients. Il liste les précautions à prendre en cette période » propose dans un premier temps Aurélien Desblé le chargé de prévention grand public. Avec plusieurs dizaines de départ de feux recensés en 2019 sur l’Eure et l’Eure et Loir, la fédération Groupama de l’Eure « a décidé de subventionner à hauteur de 50 euros sur présentation de facture et photos l’équipement de patins sur les moissonneuses-batteuses. Ils peuvent être installés par les utilisateurs ou par un concessionnaire. De plus, nous finançons à hauteur de 100 euros le kit pour installer une lance à incendie sur les tonnes à lisier. Cela coûte environ 160 à 170 euros » annonce le spécialiste.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole