Aller au contenu principal

Les éleveurs laitiers, acteurs de la biodiversité sur leur territoire.

La filière laitière française souhaite faire entrer la biodiversité dans ses objectifs de responsabilité sociétale.

Biotex a été créé pour
aider les éleveurs à mieux
comprendre le potentiel de
biodiversité de leurs parcelles
et du territoire dans
lequel ils évoluent.
Biotex a été créé pour
aider les éleveurs à mieux
comprendre le potentiel de
biodiversité de leurs parcelles
et du territoire dans
lequel ils évoluent.
© VÉRONIQUE RYCHEMBUSCH

Il y a trois ans, la filière laitière a rejoint le programme européen European Milk Forum, pour un secteur laitier durable en Europe. Dans le cadre de ce programme, deux symposiums sur le climat et la qualité de l'eau, ont déjà été organisés. La troisième rencontre s'est déroulée à l'initiative de l'interprofession laitière le 13 octobre dernier à Paris sur le thème de la biodiversité.

A cette occasion, l'outil Biotex a été présenté par Vincent Manneville, référent biodiversité à l'institut de l'élevage.

 

MON ACTIVITÉ FAVORISE-T-ELLE LA BIODIVERSITÉ ?

Biotex a été conçu par l'Idele, l'Inra et le muséum d'histoire naturelle pour aider les éleveurs à mieux comprendre le potentiel de biodiversité de leurs parcelles et du territoire dans lequel ils évoluent. La biodiversité des prairies est dépendante à la fois des pratiques agricoles mais aussi de l'organisation du paysage. Le bocage par exemple joue un rôle dans le déplacement des plantes et des insectes : les haies connectées entre elles, favorisent la rencontre et la diversité génétique de ses habitants. « Il s'agit d'une évaluation de 27 indicateurs qui donnent une vision de son territoire et de ses pratiques agricoles. Un inventaire est réalisé des éléments fixes du paysage et un calcul est effectué donnant une surface de biodiversité rapportée à la SAU. Il permet à chacun de connaître ses capacités d'accueil et d'hébergement des espèces faunistiques et floristiques et devoir où et comment la situation pourrait être améliorée ».

 

SIMPLICITÉ DE L'OUTIL

Hélène Freger et Christine Vazelle, éleveuses respectivement dans le Cher et en Haute-Loire, ont témoigné de la simplicité de l'outil qui permet de comprendre les mécanismes naturels et de voir rapidement où il faut travailler en faveur de la biodiversité « J'ai pris conscience de l'importance du sol, de la diversité des cultures, des éléments agroécologiques sur la qualité de la nourriture que je donne à mes vaches », précise Hélène Freger. En fonction des résultats, l'éleveur peut ensuite s'il le souhaite ajuster ses travaux agricoles, et faire en sorte d'améliorer les habitats refuges.

 

EXPÉRIMENTÉ DANS 350 ÉLEVAGES FRANÇAIS

Testé dans plusieurs pays d'Europe, près de 350 élevages laitiers français ont utilisé Biotex pour évaluer si leur activité favorise ou altère la biodiversité. Thierry Geslain, directeur du développement durable au Cniel, a précisé la volonté d'intégrer cet outil Biotex dans le diagnostic CAP2ER qui évalue la fertilité du sol et donc la biodiversité de celui-ci. Le projet de recherche Indibio (2011-2013) piloté par l'institut de l'élevage a démontré que le rôle joué par le paysage,entre tenu par l'éleveur, est très important. Il explique au moins 30 % de la variabilité au sein de chaque espèce mobile comme les bourdons, la chauve-souris et les oiseaux. De plus, les vaches fertilisent les parcelles, entretiennent une diversité floristique par leur alimentation et la vie des sols s'en trouve aussi préservée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole