Aller au contenu principal

Le rendez-vous des Normands est en ligne.

Mardi 16 mars, au Moulin de Thibo et Caro, à Maltot (14), la Région Normandie a officiellement lancé la plateforme Au rendez-vous des normands. Le site cartographie les producteurs locaux, les commerces solidaires et identifie ceux qui acceptent le Rollon.

Lors du lancement, mardi 16 mars, au Moulin de Thibo et Caro, à Maltot.
Lors du lancement, mardi 16 mars, au Moulin de Thibo et Caro, à Maltot.
© DR.

Faire la part belle à l’économie normande, aux producteurs de la région et à la consommation solidaire et responsable. Voilà les missions dont est dotée la plateforme Au rendez-vous des normands. Depuis mardi 16 mars, elle est officiellement lancée. La Région Normandie avait donné rendez-vous au Moulin de Thibo et Caro, à Maltot.

 

A l’origine, le confinement

Pour commencer l’histoire, un confinement, il y a un an. Des restaurants fermés. Des producteurs qui s’adaptent. « Aujourd’hui, 30 % du commerce alimentaire se fait en ligne. Les producteurs n’avaient pas l’habitude. Mais ils se sont mis au numérique à l’échelle locale, départementale, régionale. Ils ont proposé des drive, des click and collect, de livrer en ville », décrit Stéphanie Raux-Brout, directrice du pôle filières à la Cran. La Région a elle aussi senti le vent tourner. Hervé Morin, président de la Normandie, parle de « démétropolisation », de « découverte du goût du local », de « nouvelles consommations ». Il y a presque un an, la Région avait alors mis en ligne une carte interactive pour faciliter les circuits courts en mettant en relation les producteurs, les distributeurs et les consommateurs locaux.

 

Les plateformes se multiplient

La Région Normandie et l’association Rollon (la monnaie normande) ont souhaité poursuivre la démarche en développant un portail web, pour une nouvelle forme de consommation locale, responsable et solidaire. Il intègre notamment : un annuaire des professionnels normands (commerçants, artisans, producteurs ...) engagés dans le développement local et durable et/ou acceptant le Rollon ; un blog pour découvrir des trucs et astuces sur la cuisine, le compostage, le jardinage, les produits ménagers, la seconde vie des objets, l’autoréparation ; une place de marché pour faire ses achats en ligne. « Toutes les adresses de Bienvenue à la Ferme, dont nous avons les autorisations, ont été transférées Au Rendez-vous des Normands », précise Stéphanie Raux-Brout. Si la démarche est saluée, elle appelle à « plus de lisibilité des plateformes, qui se multiplient de l’échelle locale à nationale », sans, pour le moment, de lien entre elles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole