Aller au contenu principal

Le Préfet prend la température.

Répondant à l'invitation de la FNSEA 27, de JA 27 et de la Chambre d'agriculture de l'Eure, Jérôme Filippini (Préfet de l'Eure) s'est rendu mardi dernier sur une exploitation à Ajou.

© TG

« Ça touche un peu toutes les cultures et un peu partout dans le département. » C'est ainsi que Fabrice Moulard a synthétisé cette visite préfectorale in situ. Vergers, fruits rouges, colzas, lins, betteraves sucrières, céréales d'hiver et de printemps (...), Jérôme Filippini a eu le droit à un cours d'économie de crise.

 

DE 4 À 1 TONNE

« En framboises, on va faire 1 tonne au lieu de 4 en année normale », pronostique Jean-Baptiste Prévost, 30 hectares de vergers et 20 hectares de fruits rouges à Ajou. Une triste récolte 2021 qui vient se cumuler avec deux autres années de gel en 5 ans. Si pour la pomme et la poire de table, la messe est dite, il est encore trop tôt pour se prononcer sur l'étendue des dégâts par ailleurs. Des fleurs de colza ont coulé, mais un phénomène de compensation pourrait limiter la casse. En lin, la situation ne justifie pas le retournement des parcelles, mais on évoque une perte de 30 % alors que le début de campagne s'annonçait bien. Côté betteraves, une centaine d'hectares a dû être resemée et Gilles Lievens avance un taux d'impact sur plantules de l'ordre de 5 à 30 %. Côté céréales enfin, il faudra attendre la moisson pour y voir plus clair. En attendant, les missions d'enquête vont se poursuivre sur le terrain avec un comité départemental d'expertise qui pourrait se réunir dans deux mois. Du côté du syndicalisme, on mise sur la solidarité gouvernementale pour sortir de ce coup de froid.  Et d'évoquer, pourquoi pas, un Grenelle de l'assurance pour que la profession agricole, avec le réchauffement climatique comme épée de Damoclès au-dessus de la tête, puisse envisager l'avenir avec un peu plus de sérénité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole