Aller au contenu principal

« Le porc de Bayeux, vachement mis en avant »

L’événement Vachement Caen revient samedi 9 et dimanche 10 septembre avec plusieurs nouveautés. L’une d’entre-elles : le concours porcs de Bayeux organisé par le syndicat de race. Sana et Ludovic Lemancel, éleveurs manchois, y participent.

Sana et Ludovic Lemancel élèvent des cochons de Bayeux, à Pont-Hébert, dans la Manche.
Sana et Ludovic Lemancel élèvent des cochons de Bayeux, à Pont-Hébert, dans la Manche.
© LA

À défaut d’organiser un concours sur sa terre natale dans le Bessin, c’est à Caen que le porc de Bayeux sera jugé. Le cochon de race normande met son groin entre un concours de Salers et un autre de Charolais. «­C’est la deuxième édition, mais une première à Vachement Caen les 9 et 10 septembre », se réjouissent Sana et Ludovic Lemancel, éleveurs à Pont-Hébert dans la Manche. Une dizaine de porcs, de moins d’un an aux truies de trois ans, seront jugés en centre-ville.

 

FIXER LES PRIX POUR PÉRENNISER

Installé depuis cinq ans, Ludovic Lemancel, aussi vice-président du syndicat de la race de porcs de Bayeux, a été récemment rejoint par son épouse. Sur l’exploitation : trois verrats et treize truies pour une production de 200 à 250 porcs par an, vendus en rôtissoire chez les particuliers ou transformés sur place pour les marchés. « Avec la hausse des coûts de production post-covid – d’intrants pour les porcs et d’électricité pour la transformation – on ne savait pas bien où on allait et nous craignions pour la pérennité de l’élevage », se souviennent les éleveurs, passionnés par cette race, « dont l’effectif n’atteint que 130 têtes ». Sana et Ludovic Lemancel ont décidé de rejoindre Leclerc Agneaux, Bayeux et Granville, avec un contrat Alliance local, de trois ans. « Pascal Robert, du Leclerc de Tourlaville, est venu nous chercher, il est très attaché aux produits locaux. Nous avons fixé nous-mêmes nos prix. C’est grâce à cela que nous pouvons continuer puisque Leclerc s’engage à nous acheter les porcs produits et nous donne de la visibilité », tient à préciser l’éleveur. Plus de coûts de transformation donc et l’assurance de la vente à un prix convenu.

 

DES STARS DU SIA À CAEN

En complément de cette publicité, « le porc de Bayeux sera vachement mis en avant avec le concours et les stands de vente de produits locaux de l’événement Vachement Caen », sourient les éleveurs. Pour l’occasion, leur grande gagnante du Salon international de l’agriculture 2023 sera de la partie. Leur femelle Ofleur a remporté la première place de la section truie du concours général agricole du SIA. « Ces rencontres permettent à la race d’être visible, précisent-ils. Nous aurons aussi deux éleveurs professionnels de Normandie. » Ce concours accueillera aussi Jerry George – deuxième place au Salon avec sa truie Oly – et Alphonse van Dartel – troisième place avec Rhéa. Rendez-vous donc le 9‑septembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole