Aller au contenu principal

Le pneu agricole usagé retrouve un second souffle.

L’opération de collecte de pneus agricoles usagés, pilotée par la FNSEA 27, la Chambre d’agriculture de l’Eure et les JA de l’Eure, a été lancée la semaine dernière sur le site NatUp de Verneuil-sur-Avre (27). Une preuve supplémentaire de l’engagement des agriculteurs et de leurs partenaires, amont et aval, en faveur de la protection de l’environnement.

Depuis le 18 août 2015, l’utilisation des pneumatiques par les agriculteurs n’est plus considérée comme une valorisation des déchets. Les stocks de pneus non utilisés dans les exploitations deviennent une vraie contrainte pour les agriculteurs, devant assumer leur élimination coûteuse, et une nuisance environnementale.
Depuis le 18 août 2015, l’utilisation des pneumatiques par les agriculteurs n’est plus considérée comme une valorisation des déchets. Les stocks de pneus non utilisés dans les exploitations deviennent une vraie contrainte pour les agriculteurs, devant assumer leur élimination coûteuse, et une nuisance environnementale.
© CCD

Ce cercle vertueux où le pneu agricole usagé retrouve une seconde vie, bénéfice du soutien de nombreux partenaires sans lesquels rien ne serait logistiquement et financièrement possible. Parmi eux, la coopérative NatUp pour qui la fibre environnementale ne date pas d’hier. « Nous nous sommes engagés dans la récupération de bidons plastiques dès 1998, se souvient Marion Demouge, responsable communication du Groupe coopératif. Alors, quand la FNSEA 27 nous a sollicités, nous n’avons pas hésité une seconde d’autant plus que nous proposons aux éleveurs des alternatives de remplacement à ces pneus qui servent souvent à couvrir les silos ».

Une pratique historique, mais techniquement battue en brèche face aux risques qu’elle fait courir dans les exploitations : risque d’ingestion de limaille de fer par l’animal ou de blessures aux mains de l’éleveur lors de manipulations. A cela s’ajoute le risque sanitaire. L’intérieur du pneu constitue un formidable réservoir à eau donc un nid parasitaire qui se développe à la vitesse grand V en cas de forte chaleur. Avec le réchauffement climatique, cette pratique pourrait même favoriser l’apparition de nouvelles maladies virales exotiques. Mais que faire du stock de pneus usagés en cas de changement de pratique ? Pas question de les enterrer et encore moins de les bruler. Il faut donc les recycler, mais cela représente un coût et une logistique d’où la mise en place de cette opération.

 

Direction la Mayenne

Une fois collectés, tous ces pneus prendront la direction de Brée en Mayenne. Là-bas, la société Recyclamat, filiale du Groupe ELB Travaux Publics, s’est spécialisée dans le recyclage de matériaux inertes. Les pneus peuvent par exemple être transformés en granulés comme combustible dans les cimenteries « sans danger et sans déchet ultime », selon les utilisateurs. Alors que le prix de l’énergie s’envole, le vieux pneu ne risque pas de déjanter d’autant plus qu’on estime le stock de la Ferme France à 800 000 t. On n’a toujours pas de pétrole, mais toujours plus d’idées. « NatUp encourage et valorise les approches agroécologiques de ses adhérents. Nous les accompagnons dans la transition agroécologique en développant la certification environnementale, mais aussi la valorisation des pratiques contribuant à la réduction des gaz à effet de serre », conclut Marion Demouge. Alors ne vous dégonflez pas, l’opération est ouverte à tous les agriculteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Jean Puech d'Alissac.
"JA 76 aura le plaisir d'accueillir les Terres de Jim en 2025

JA 76 a remporté il y a quelques semaines l'organisation des Terres de Jim 2025. Jean Puech revient sur la candidature du…

Six installations plutôt qu’un (des) agrandissement(s).

Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d’une opération foncière inédite…

La section en plein débat.
Section lait FNSEA 27.
Le 22 mars, Benoit Gavelle réunissait les producteurs de lait. Acquis syndicaux, conjoncture, prix du lait en débat. 
Mathieu Poirier et Béatrice Hoogterp (à droite) de l'antenne de Bernay de la Chambre d'agriculture ont animé les débats.
Les GDFA phosphorent pour une agriculture ambitieuse.
Pour la première fois, les 3 GDFA (Groupes de Développement Féminins Agricoles) de l'Eure (Avre & Iton, Pays d'Ouche et…
Terre de Lin accueille le président Morin.

Hervé Morin a découvert les nombreux domaines d’activité de la coopérative Terre de Lin et sa volonté de soutenir la filière…

Gestion des aides : calendrier administratif.
PAC 2024 : deuxième année d'application de la nouvelle PAC.
Continuité de 2023, avec des dérogations sur la conditionnalité des aides.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole