Aller au contenu principal

Le plateau du Neubourg en deuil.

Les liniculteurs ont perdu un des leurs le 15 juin dernier.

© ©DR
Didier Lamerant, 70 ans, directeur des établissements du même nom, était un passionné du lin. Mais pas seulement. Il respectait beaucoup les hommes et « il ne faisait aucune différence entre un liniculteur de son entreprise et un adhérent d’une coopérative quand il fallait rendre service », rappelle Jean-Louis Maurice, qui a travaillé avec lui pendant quinze ans. Il était fréquent qu’il ouvre son atelier situé au Neubourg le week-end si on le lui demandait. Il était aussi « très respectueux de ses salariés et à leur écoute ». La linière du Ressault en compte quatre-vingts. Elle avait été créée par son grand-père en 1919 et s’apprêtait donc à fêter son centenaire. Entré dans l’entreprise familiale en 1969, Didier Lamerant était également investi dans les OPA. Il y défendait les valeurs de la filière lin et était très attaché à la promotion de la fibre. Il y a quinze jours, il participait encore à la réunion linière du département, comme nous l’a expliqué Jacques Fauvel qui l’organisait pour la FNSEA de l’Eure. « Il était fatigué, mais son expertise était toujours là ». Expert, il l’était sans aucun doute et dans plusieurs domaines qui touchaient au lin. Il a beaucoup participé à l’évolution du machinisme avec le constructeur Dehondt. « L’enrouleuse, c’était une révolution pour lui », explique Jean-Louis Maurice. Le centre de recherche sur le lin, installé à Ecardenville, dans l’Eure, il y a quinze ans, fut également une grande fierté pour lui. Dans une interview accordée à l’Eure agricole en 2010, Didier Lamerant disait « C’est vraiment un métier où il faut faire preuve de patience. Ce n’est pas toujours facile à tenir, surtout dans des périodes de crise, mais c’est le marché qui l’impose ». Il s’intéressait beaucoup aux nouveaux débouchés et notamment celui concernant les composites en lin. Didier Lamerant, Jean-Louis Maurice s’en rappellera comme « le pharaon du lin », certain qu’il ne tombera pas dans l’oubli.
Philippe Sellier, gérant de l’Eure agricole et rurale et l’équipe de la rédaction du journal s’associent à la peine de la famille et lui présentent ses sincères condoléances.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole