Aller au contenu principal

Le plan de relance pour l’agriculture décliné dans l’Eure.

Après une réunion retour d’expérience le 13 octobre, le préfet réunissait à nouveau les principales organisations agricoles du département en présence de ses différentes administrations : DDFIP, DDTM, DDPP, Direccte… Objectif : déployer le plan de relance gouvernemental dans l’Eure sur les thématiques agricole et agroalimentaire.

Jérôme Filippini, préfet de l’Eure et Rik Vandererven,
directeur adjoint de la DDTM se sont adressés aux principales organisations agricoles du département concernant le plan de relance.
Jérôme Filippini, préfet de l’Eure et Rik Vandererven,
directeur adjoint de la DDTM se sont adressés aux principales organisations agricoles du département concernant le plan de relance.
© Cyril Cabrol

Le préfet de l’Eure, JérômeFilippini, a réuni les principales organisations agricoles du département le 14 octobre afin de s’assurer qu’elles soient les relais du plan de relance vers les agriculteurs. Il a précisé que l’Etat et ses services se mettaient en mode projet pour un maximum d’efficacité. Rik Vandererven, directeur adjoint de la DTTM, a présenté ensuite de nombreuses mesures de France relance 27 à destination des agriculteurs, déclinaison départementale du plan de relance national. Il faut retenir les trois priorités mises en avant : la reconquête de la souveraineté alimentaire, l’accélération de la transition agroécologique au service d’une alimentation saine et durable et l’adaptation au changement climatique.

En matière de transition agroécologique, on peut citer la création d’un plan haies bocagères, une subvention pour la réalisation d’un bilan carbone pour les agriculteurs installés depuis moins d’un an, des subventions pour des investissements visant à structurer des filières, des appels à projet sur le bio, du soutien aux organisations de producteur ou encore la création d’un crédit d’impôt HVE. Dans un autre domaine, il faut souligner la mise en place du plan protéines végétales via différents dispositifs de financement. Pour les filières animales, un plan concerne la modernisation des abattoirs et aussi des projets d’abattoirs de proximité. Un pacte de soutien à la biosécurité et au bien être en élevage est aussi proposé.

Enfin, une prime à la conversion est créée pour acquérir des matériels de précision ou de substitution permettant d’intégrer des pratiques alternatives à l’usage d’intrants. Un financement de matériels et équipements permettant de faire face aux aléas climatiques est proposé, de même que des mesures d’accompagnement pour des entreprises d’agroéquipements et de bio contrôles. D’autres mesures interministérielles et non spécifiques à l’agriculture peuvent aussi être mobilisées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
Participez au programme Giverni.

Les bovins sont capables d'acquérir une résistance aux strongles de l'intestin et de la caillette. Peut-on mettre en évidence…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole