Aller au contenu principal

Le Neubourg : un public qui en redemande, mais…

Le forum Terre.s d’Avenir s’est ouvert au grand public, samedi 11 décembre. Une affluence réduite empreinte d’améliorations.

Les visiteurs ont découvert l’agriculture à travers des stands.
Les visiteurs ont découvert l’agriculture à travers des stands.
© FD

Pour cette édition du forum Terre.s d’Avenir organisé par les Jeunes Agriculteurs avec un bon nombre de partenaires, une journée a été consacrée aux « rencontres ouvertes à tous ». Effectivement, le samedi 11 décembre de 10 h à 18 h, gratuitement, le grand public a pu se rendre au Gymnase André Clousier pour découvrir les divers stands principalement occupés par des établissements spécialisés, des constructeurs ou des organismes professionnels, aller visiter l’exploitation du lycée agricole Gilbert Martin, découvrir l’exposition sur l’histoire de l’agriculture ou encore assister aux conférences sur le « changement climatique », « panique dans nos assiettes », « le glypho, il en faut ? » ou encore « bien-être animal ». Et bien voilà, si la journée du vendredi fut un grand succès auprès des professionnels et des scolaires, le constat pour le samedi est beaucoup plus mitigé (nous sommes restés sur le forum de 10 h à 12 h).

 

Des emplettes

D’abord, la conférence sur le « bien-être animal » ne s’est pas déroulée comme convenu faute de public. Les intervenants sont venus au micro de l’animateur pour tenter d’expliquer les contextes. Ensuite, les quelques visiteurs sont pour la plupart venus faire des emplettes auprès des quelques producteurs du marché comme Pierre et son épouse du village Le Tremblay : « nous avons appris l’organisation de ce salon par l’application Panneau Pocket. Comme nous étions sur le marché en plein air à côté, nous sommes venus jeter un œil et faire quelques courses. C’est intéressant que ce soit ouvert au public, mais honnêtement, il faudrait plus d’animations ». Même constat pour Jacques, un paysagiste retraité venu en voisin pour qui « ces organisations sont importantes pour aider les jeunes à connaître ces métiers qui se sont structurés et sont devenus beaucoup plus techniques. Maintenant, ils peuvent avoir des diplômes ». De Seine-Maritime, Quevillon exactement, Patrick lui est un ancien élève du lycée agricole de Tourville-sur-Pont-Audemer. C’est son épouse qui a repéré le forum sur Facebook. Le couple s’est déplacé au Neubourg pour acheter du foie gras sur le marché local et donc « a décidé de venir voir. C’est intéressant et important pour créer un lien entre les agriculteurs et le grand public. Seulement, pour faire venir les gens, il ne faut pas que ce soit stricte. Il faut plus de jeux, d’animations, de musique et des animaux. Cela intéresse les visiteurs ». Alors, pour la prochaine édition, pourquoi pas faire cela dans une vraie ferme ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole