Aller au contenu principal

Le ministre de l’Agriculture en visite à Routot.

Après une rentrée au lycée agricole d’Yvetot, Didier Guillaume s’est arrêté à la MFR le 5 septembre pour mettre l’accent sur l’orientation des jeunes en milieu rural.

© LG

Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, a visité le 5 septembre trois établissements scolaires, de chaque famille de l’enseignement agricole. En premier, le lycée agricole public d’Yvetot, en Seine-Maritime, puis la MFR de Routot, avant de terminer son périple dans les Yvelines, au lycée agricole privé de Magnanville.« Après dix ans de baisse des effectifs, je constate cette année une hausse du nombre d’élèves dans l’enseignement agricole. C’est le fruit de notre travail de remobilisation autour du site internet d’orientation «l’aventure du vivant », de notre participation à des forums des métiers », explique le ministre. «Ce que j’ai vu ce matin à Yvetotet cet après-midi à Routot, ce sont des jeunes qui ont la pêche ».La rentrée agricole 2019, c’est 195 000 élèves dans 800 établissements. En visitant une MFR, Didier Guillaume souhaite faire passer un message : « il existe des filières classiques comme les BTS production animales, les écoles d’ingénieurs, les écoles vétérinaires, mais aussi d’autres moins classiques, qui conduisent aux métiers de la ruralité. En France, on a besoin de ces métiers de service, on a besoin de former des gens pour travailler dans les maisons de retraite, les hôpitaux. C’est ce que propose la MFR ici. Pour beaucoup, c’est une chance. Pour le gouvernement, l’objectif, c’est de laisser zéro jeune décrocher ». Le taux de réussite dans l’enseignement agricole est supérieur au taux de réussite de l’enseignement général. Il répond donc à une attente du terrain. Didier Guillaume a pu entendre les témoignages de jeunes apprenants qui souvent ont eu des difficultés en cours et ont pu s’épanouir en MFR. Enzo, en seconde, explique :« je suis arrivé ici en classe de quatrième. En filière générale, je ne suivais plus les cours et les professeurs ne s’intéressaient pas à moi. On m’a proposé la MFR, ce fut une vraie roue de secours. Ici les enseignants répondent davantage. » Eva, en bac pro, souhaite devenir infirmière. « En MFR, les encadrants nous aident à savoir ce que l’on veut faire plus tard, grâce aux nombreux stages proposés ». Audrey, en terminale, est à la MFR de Routot depuis cinq ans. Elle a effectué beaucoup de stages, ce qui l’aidera certainement à trouver sa voie. « J’ai essayé la vente, le camping, l’accueil, la maison de retraite, l’école maternelle »… liste-t-elle. Pour la MFR de Routot, c’était la 65e rentrée. Son président, Danny Carrié, a rappelé que douze familles ont installéen 1955 cet établissement qui accueille une majorité de jeunes filles jusqu’au bac pro, et quelques adultes. Le maire de la commune, Bernard Vincent, a rappelé que la présence de la MFR dynamise le village, que sa cantine est depuis peu partagée avec les autres enfants scolarisés, soit 800 repas, ce qui a permis d’améliorer la qualité. Didier Guillaume a pu goûter aux produits locaux qui y sont servis, puis qu’il y a déjeuné avant de continuer ses visites.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole