Aller au contenu principal

« Le cidre est moins ringard et il a de belles perspectives. »

Les acteurs de la filière cidricole normande se sont réunis nombreux, jeudi 13 décembre, à Feuguerolles-Bully dans le Calvados pour échanger autour de leur activité.

Un « escape game » autour de la thématique du plan pomme de la Région Normandie a été proposé aux participants, en lien avec Les feux d'optimisme (Paris), créateurs de jeux sur mesure.
Un « escape game » autour de la thématique du plan pomme de la Région Normandie a été proposé aux participants, en lien avec Les feux d'optimisme (Paris), créateurs de jeux sur mesure.
© LM

Loin de ses vergers, la filière cidricole s'est réunie, mardi 13 décembre, dans l'enceinte du Moulin de Bully (14).

Entre ateliers, jeu participatif et échanges autour du quotidien de producteur et transformateur de pommes, les 77 invités (28 du Calvados, 14 de la Manche, 12 de l'Orne, 15 de l'Eure, 6 de Seine-Maritime et 2 de Paris pour l'Interprofession) ont pu confronter leurs expériences et sortir de leur routine le temps d'une journée.

Le rendez-vous a eu lieu sous l'impulsion du Comité de soutien aux Organismes de défense et de gestion des appellations cidricoles (CICD), de la Maison cidricole de Normandie (MCN) et de l'Interprofession des appellations cidricoles (Idac)

 

UNE JOURNEE CONVIVIALE POUR SE RENCONTRER

« La profession est assez dispersée. Les producteurs ne se connaissent pas bien », constate Emmanuel Palfray, président de la Maison cidricole de Normandie.

Avec cette rencontre, « l'idée c'est de faire naître des propositions pour faire évoluer collectivement la filière en fonction des besoins des producteurs et du marché ». Pour ce faire, des ateliers autour de la pérennisation de la filière ou de la reconnaissance du jus de pomme de Normandie ont été organisés. « On a voulu faire une journée conviviale pour que les gens se rencontrent », affirme-t-il. A terme, l'interprofession et ses partenaires voudraient pérenniser ce rendez-vous une fois par an.

 

LE CIDRE, UN PRODUIT EN VOGUE

« Un gros volume de marché devrait arriver avec le regain d'intérêt pour les produits de terroir. [...] Le cidre est moins ringard et il a plutôt de belles perspectives », explique Emmanuel Palfray. Face à cet engouement, les équipes veulent vanter « le verger et sa biodiversité ». L'organisation de l'événement CidrExpo, le salon international des cidres, est une solution pour faire rayonner le savoir-faire cidricole normand. Mais il nécessite des moyens financiers pour le moment manquants. La rencontre a donc été l'occasion de mobiliser les bonnes volontés pour chercher des fonds, mais pas que... « Nous aimerions que des personnes se rapprochent de nous pour nous faire part de leurs idées d'animation pendant ou autour du CidrExpo, des événements dans les restaurants en Normandie, etc. On a besoin des bonnes volontés de tout le monde. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole