Aller au contenu principal

Le Boncoin des prairies met en relation agriculteurs et propriétaires de chevaux.

Pour pallier certaines carences qui ont émergé pendant la crise sanitaire du Covid-19 dans le monde équin, les chambres d’agriculture ont conçu la plateforme Le Boncoin des prairies. L’objectif : mettre en relation les propriétaires de chevaux recherchant de la surface, du fourrage, du foin ou de la paille et les agriculteurs ayant ces éléments disponibles.

Un peu à la manière du Boncoin. Le Boncoin des prairies, est une plateforme qui permet de mettre en relation les propriétaires de chevaux et les agriculteurs. Telle une bourse d’échanges par département, l’outil permet de relier les offres et les demandes. A sa tête, en Normandie, Carole Simon, conseillère élevage/bovins à la chambre d’agriculture. « Pendant le confinement, les centres équestres ont subi une perte de revenus et les chevaux ont été mis aux prés. Les structures ont, cependant, une faible surface en pâture et s’en servent, généralement, pour produire du foin », détaille-t-elle. Dans l’urgence, les chambres d’agriculture ont décidé de créer cette  plateforme pour mettre en relation l’offre et la demande. « L’objectif était multiple pour soulager les structures équestres ».

 

FORTE DEMANDE EN FOINET PAILLE

Au total, Carole Simon a enregistré plus de 75 demandes de structures équestres (centres,entraîneurs, haras…) en Normandie dont 16 dans l’Eure. « Pour la région, nous avons réceptionné 20 offres dont 6 dans le département et avons effectué 3 mises en relation. Cela peut paraître peu mais les structures souhaitent avoir leurs chevaux à proximité. Il faut, donc, que l’offre et la demande coïncident sur le secteur géographique», note la conseillère.

Les centres équestres reprennent doucement leurs activités mais ont, toujours, des besoins en foin et paille. « Nous continuons la récolte d’offre pour distribuer aux centres demandeurs. Un partenariat va, prochainement, voir le jour entre la chambre et le COREN (Comité Régional d’Equitation de Normandie, Ndlr) afin de rapatrier de la paille et du foin gratuitement via un transporteur. Nous privilégions, bien-entendu, le local mais cela n’est pas toujours envisageable ». Un système de garantie de paiement a été créé pour rassurer.

 

Contact pour la Normandie : Carole Simon au 06.07.14.35.37

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole