Aller au contenu principal

Le bon goût de l'or et de l'argent

Les Ruchers de Normandie ont remporté deux médailles, dont l'or pour leur miel au fenouil, unique en Normandie.

En 2023, la FNSEA a lancé une alerte face à la situation économique des apiculteurs, afin de faire face à la concurrence étrangère, au changement climatique, à la baisse de la consommation et aux prédateurs tels que le frelon asiatique ou le varois. Les professionnels se mobilisent depuis en mettant en avant la qualité, l'origine, le prix et la disponibilité.

C'est le combat quotidien de Mélanie Boitrel, qui a fondé Les Ruchers de Normandie il y a dix-neuf ans.

Elle vient ainsi d'être récompensée d'une médaille d'argent et d'une médaille d'or au Salon International de l'Agriculture 2024.

Des apiculteurs nomades

Née dans une famille ancrée dans la terre, dont le père gère l'EARL du Mont-Pinchon à Mesnil-en-Ouche, Mélanie Boitrel a obtenu un DUT en Génie Biologie-Agronomie, puis une licence professionnelle en Agriculture, Agronomie et Développement Durable. Elle a commencé sa carrière chez Normandie Arôme, une coopérative de plantes aromatiques et médicinales.

C'est avec son ex-mari, il y a dix-neuf ans, qu'elle décide de se lancer dans l'apiculture, "car je voulais vivre de la terre sans problème de foncier. À l'époque, ce n'était pas très professionnel. D'ailleurs, le banquier m'a regardée bizarrement [rires]. Mon père m'a permis de construire mon premier bâtiment. Aujourd'hui, c'est une passion et mon métier. La preuve, de plus en plus d'apiculteurs s'installent, notamment dans le nord de la France, en raison du réchauffement climatique".

Au fil des années, Les Ruchers de Normandie ont pris de l'ampleur, "jusqu'à devenir des apiculteurs-producteurs transhumants. Nous avons 850 ruches, dont certaines autour de chez nous pour le miel toutes fleurs de printemps et d'été, dans l'Oise pour le tilleul, en Normandie pour le fenouil et le sarrazin, en Île-de-France pour l'acacia et en région Centre pour le lavandin", détaille Mélanie Boitrel.

Premier distributeur automatique 100 % miel

La saison démarre doucement. Les premières abeilles sortent et commencent à faire leurs réserves. "Jusqu'à la mi-octobre, nous récolterons et produirons grâce à une installation moderne. Nous proposons ainsi des pots de 250 et 500 grammes et des seaux de 1 kg. Dernièrement, nous sortons aussi des pots de 125 grammes. En plus du miel, nous proposons des confitures à la fraise, à la framboise, à l'abricot et à la cerise, des caramels au miel, du pain d'épice pur miel avec la farine de Jean-Marie L'enfant à la Couture Boussey, du nougat tendre avec bientôt des noisettes de chez nous, de la pâte à tartiner et du miel à la propolis. Nous développons avec des partenaires nos recettes de vinaigre, de balsamique et de bonbons à partir de nos recettes et de nos matières premières", indique l'apicultrice. Au total, Les Ruchers de Normandie écoulent entre 20 et 40 tonnes de miel chaque année, sur des marchés de producteurs locaux pour un quart, chez des magasins de producteurs, quelques grandes surfaces sans passer par des centrales d'achat, des épiceries fines, à la ferme sur rendez-vous, "et aussi par des plateformes internet et notre propre site. Nous avons également installé à Saint-Marcel (près de Vernon) un premier distributeur automatique 100 % miel, avec une soixantaine de références en température contrôlée. Le deuxième sera installé à Évreux. Nous sommes en attente de l'emplacement", annonce Mélanie Boitrel.

À l'affût de nouvelles plantes

À quatre sur l'exploitation, tous ces efforts viennent d'être récompensés lors du Salon International de l'Agriculture 2024 à Paris. Le miel de tilleul a décroché la médaille d'argent au Concours général agricole et le miel de fenouil, la médaille d'or : "Ce sont des produits d'exception. Le fenouil est unique en Normandie et celui de tilleul est issu de la transhumance dans les plus belles forêts de France. Alors, avoir des médailles, ce n'est pas une fin en soi, mais nos clients sont contents pour nous et cela rassure les nouveaux. Ça confirme que nous avons des produits de qualité et cela nous motive pour poursuivre dans ce sens".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole