Aller au contenu principal

L'après-néonicotinoïde : 400 jours encore pour sauver le soldat Betterave.

Jeudi dernier à Nojeon-en-Vexin (27), les partenaires du projet FPE (Fermes Pilotes d'Expérimentation) organisaient une visite de parcelle afin de présenter les derniers résultats en matière d'alternatives aux néonicotinoïdes. « Il ne faut pas emmener la filière et les producteurs dans une impasse. Il nous reste 400 jours encore pour sauver le soldat Betterave », a synthétisé Alexandre Quillet, président de l'ITB (Institut Technique de la Betterave).

Les FPE constituent l'un des projets du PNRI vers des solutions opérationnelles contre la jaunisse. 62 agriculteurs betteraviers et 7 lycées agricoles impliqués mettent des parcelles entières à disposition de la recherche.
Les FPE constituent l'un des projets du PNRI vers des solutions opérationnelles contre la jaunisse. 62 agriculteurs betteraviers et 7 lycées agricoles impliqués mettent des parcelles entières à disposition de la recherche.
© TG

C'est sur la parcelle de Laurent Vermersch, betteravier à Nojeon-en-Vexin, que tous les acteurs de la filière betteravière se sont retrouvés pour un point d'étape de 3 des 5 leviers alternatifs aux néonicotinoïdes : l'association de plantes campagnes, l'introduction d'auxiliaires dans les parcelles et l'implantation de bandes fleuries. Et de fleurs, Laurent (membre du GIEE « A l'Eure du sol ») en connaît un rayon avec un linéaire de 5 km sur son exploitation. Ici, pas de labour depuis 2008, des couverts et des cultures intermédiaires depuis longtemps (...), une des 62 FPE (Fermes Pilotes d'Expérimentation) mises en place par l'ITB et les services agronomiques des sucreries en 2022.

« 2019 : interdiction des néonicotinoïdes en France et en Europe, année sans encombre. 2020 : une année très compliquée avec une perte de rendement au niveau national de 28 % et certaines usines qui ont tourné moins de 50 jours », a retracé Alexandre Quillet. La filière est clairement menacée, mais le syndicalisme betteravier, grâce à l'écoute attentive du ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, parvient à sauver les meubles : 3 années de dérogation sous condition d'un plan de prévention et du PNRI (Plan National de Recherche de l'Innovation).

2021 : année de recherche à 360o. 2022 : développement des travaux les plus prometteurs et début de transfert dans les exploitations. 2023 : validation des solutions et fin de transfert.

Cinq leviers sont en cours d'expérimentation. « L'implantation de bandes fleuries pour fournir une alimentation aux prédateurs et un habitat aux auxiliaires pendant l'hiver, l'association de plantes compagnes, l'utilisation de variétés tolérantes ou résistantes aux virus de jaunisse, l'introduction d'auxiliaires, l'utilisation de produits de biocontrôle, explique Fabienne Maupas (directrice scientifique de l'ITB). Il nous faudra ensuite assembler ces leviers pour un effet cumulatif ».

La betterave est donc au milieu du gué et le rendez-vous de jeudi dernier n'a dévoilé aucun secret. A défaut, il a nourri le débat et l'espoir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole