Aller au contenu principal

La Région Normandie soutient les investissement agricoles

La Scea Le Bois du Fil vient de bénéficier de l’accompagnement de la Région Normandie pour l’achat d’un semoir à semis direct de la marque Weaving.

La Région est intervenue via le dispositif « encourager l'agriculture transformations des produits agricoles » à hauteur de 15 200 euros sur les 100 000 euros de l'investissement.
La Région est intervenue via le dispositif « encourager l'agriculture transformations des produits agricoles » à hauteur de 15 200 euros sur les 100 000 euros de l'investissement.
© CATHERINE HENNEBERT

Le 24 juillet dernier, le conseiller régional Xavier Lefrançois président de la commission Agriculture et Pêche et Edouard de Lamaze, conseiller régional, membre de la commission Europe et International se sont rendus sur l’exploitation du bois du fil à Saint-Germain des-Essourts, en compagnie d’Aline Catoir représentant la chambre d’agriculture, pour rappeler l’implication de la Région en faveur des projets d’investissement agricole.

L’acquisition de ce semoir répond à la volonté des exploitants agricoles, Arnaud Baret de Limé et son fils Louis de pratiquer une agriculture régénératrice ou agriculture de conservation. « Cela fait 20 ans que je suis en technique culturale simplifiée (TCS). A cette époque, j’ai décidé de réagir pour lutter contre l’érosion. On mettait de plus en plus de phytos et les rendements baissaient, il fallait essayer autre chose. Aujourd’hui mon fils Louis est passionné par le semis direct sous couvert. Il fallait nous équiper », explique Arnaud Baret de Limé.

 

UN BONUS AGROÉCOLOGIQUE

« Cet outil permet de semer en laissant les sols couverts toute l’année. On dépose la graine sans bouleverser le sol qui est l’outil indispensable de l’agriculture. On l’a trop longtemps négligé. Cet accompagnement permettra de mieux supporter la baisse des rendements constatée lors des premières années avec cette pratique de conservation des sols », précise Louis Baret de Limé.

Sur un investissement de 100 000 euros, l’accompagnement financier est de 30 %, soit 15 150 euros provenant des fonds Feader et 15 200 euros de la Région, via le dispositif « encourager l’agriculture-transformations des produits agricoles ». Le dossier de demande de subvention a bénéficié d’un bonus de 10 % du fait d’une démarche agroécologique. « Pour bénéficier de ce bonus, il y a quelques conditions : engager une démarche environnementale, adhérer à un groupe de développement et avoir suivi des formations », ajoute le jeune homme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
Participez au programme Giverni.

Les bovins sont capables d'acquérir une résistance aux strongles de l'intestin et de la caillette. Peut-on mettre en évidence…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole